Notre association « sauvegarde environnement » diffuse une pétition contre la partie de fuseau de la ligne haute tension qui, si elle était acceptée, couperait le bois de Bramard en 2 sur plusieurs kilomètres à la fois sur les communes de St Just Malmont, St Didier en Velay et St Victor Malescours.
Vous pouvez le voir sur la carte de RTE : http://www.rte-france.com/uploads/media/pdf_zip/projets/2loires/2LOIRES-FUSEAUXTrevas-Riviere-25000Couleur-Optimise.pdf
En effet une tranchée dans la forêt passerait par le coeur de Bramard (précisément le petit parking dans la clairière) et traverserait la route, en détruisant ainsi le paysage, la forêt, et la zone humide rare, sans parler de l’intérêt historique et archéologique de Champdolent (victoire gauloise sur les romains).
A noter la présence à Bramard du pic noir, oiseau rare et espèce protégée, que l’on trouve dans cette forêt, notamment du fait de ce milieu naturel rare !
Nous vous invitons donc à signer et diffuser autour de vous la pétition ci-après, et de l’envoyer à RTE ou mieux de nous la rendre en la laissant à la mairie de St Didier où nous la récupérerons pour un envoi par notre association, ceci dès que possible si l’on veut être efficaces. (NB : RTE RHONE-ALPES AUVERGNE, 5 rue des Cuirassiers, 69399, LYON cédex 03.)

Gérard CABUT, président de l’association Sauvegarde Environnement

Voici le texte de notre pétition :
Association « sauvegarde environnement » de St Didier en Velay : BRAMARD COUPE EN DEUX : NON !
Une section du projet actuel de ligne HT passe au cœur de la forêt de Bramard qui serait coupée en 2 sur toute sa longueur par une tranchée de l’ordre de 50 à 100 m de largeur.
L’amputation d’un tel site est inacceptable pour les raisons suivantes :
Cette forêt pas très grande est déjà coupée par 2 routes départementales, qui d’ailleurs permettent à chacun d’accéder à son cœur : les touristes y sont nombreux, les randonneurs (à pied en VTT à cheval etc) profitent des sentiers et d’une forêt dont le centre est encore préservé, sans parler de l’auberge de la sapinière attractive aussi par sa situation dans les bois.
Certes il y a d’autres forêts dans la région, mais celle-ci représente un patrimoine unique tant au niveau naturel que sur les plans historique et archéologique, et constitue un des emblèmes de la région, d’autant qu’elle est limitrophe du parc naturel régional du Pilat qu’elle prolonge.
C’est une sapinière à sphaignes, milieu naturel rare en général, et unique en Hte Loire, caractérisé par une zone humide (tourbière en formation) avec la présence d’une flore et d’une faune rares, et probablement même d’espèces protégées dont l’inventaire complet n’a pas encore été réalisé, ce que reconnaissent certaines études menées actuellement. Nous notons déjà la présence du pic noir. Pour que cette zone soit préservée elle doit rester couverte d’arbres d’essences locales, une telle tranchée contribuerait à l’assécher.
La zone de Champdolent qui serait coupée en 2 n’est pas moins que le lieu historique d’une bataille (victoire gauloise) lors de la guerre des Gaules de César, de nombreux éléments concordent déjà pour l’affirmer, les textes, la toponymie (double appellation de Bramard et Champdolent), la présence des vestiges d’une voie gallo romaine pavée… etc… Des fouilles archéologiques permettraient sans doute de confirmer cette bataille.
Pour toutes ces raisons nous nous opposons fermement à cette coupure de Bramard qui détruirait en partie irrémédiablement tant l’aspect de cette forêt que son écosystème, et un tel lieu naturel et historique doit être sauvegardé dans sa globalité.

SIGNATAIRES DE LA PETITION ADRESSEE A RTE (Réseau de Transport d’Electricité, 5 rue des Cuirassiers, 69399, LYON cédex 03) NOM : PRENOM : ADRESSE : SIGNATURE :