Commence le : 19/11/2016 à 20h 30

Et finit le : 19/11/2016 à 22h 00

Catégorie :Théâtre

Adresse :

Salle du Chomeil – Saint-Paulien

Description:

Grete, une femme avide de propreté, tient son foyer de manière irréprochable et forme avec Fritz un couple apparemment solide vivant dans un chalet immaculé.

 

Mais Grete commet l’erreur, aux yeux de Fritz, d’acheter un détergent au marché cosmopolite. Une première souillure sur leur impeccable mariage …

 

Puis, de balais en serpillère, sur l’air du beau Danube Bleu, arrive Yosip, un charmant cuistre Balkano-carpato-transylvanien, à qui Grete va succomber…

Cette situation tragique tourne à la comédie la plus délirante.

 

 

Auteur : Rémi De Vos

 

Mise en scène et scénographie : Christophe VINCENT

 

Avec : Lionel ALES – Marie AUBERT – Loic BARDIOT

 

Création lumière : Ludovic CHARRASSE

 

Création sonore : Mathias CHAUMET avec la participation de Pierre-Jean SAVIN

 

Création graphique : Émilie DELMAS

 

Mise en œuvre scénographique : Stéphane CATTEAU

 

Confection : Cyrille BOUISSE

 

 

La mise en scène confiée à Christophe Vincent traduit la volonté de chercher à la fois un théâtre organique, physique, se jouant des codes narratifs qui nous sont communs pour ici créer une mise en abîme du fantasme à travers le jeu dans le jeu.
Chacun des personnages de cette pièce fantasme sa vie quel qu’en soit la vilenie. Ils s’amusent à jouer une vie fantasmée, ils se mettent en scène, ils se font leur film.
D’où un espace miniature comme un morceau de réel mis en exergue. Parce que le monde de Fritz et Grete est tout petit, auto centré, ils tournent sur eux-même et ont peur de « l’ailleurs » d’où vient Yosip. Aussi notre espace est un mobile de 2 mètres sur 2 mètres et notre jeu très mécanique et très rythmique comme peut l’être l’écriture.
La lumière et le son sont des partenaires importants se jouant aussi de leurs propres codes.

 

Bref, une partition magnifique pour les acteurs qui dépeint avec une cruauté burlesque une machine sociale et pose des questions essentielles sur le rapport à soi et à l’autre afin d’aborder avec une virulence satirique les différents travers de notre société.