intro_fin1bis

1936  Les premiers congés payés, c’était pas forcément partir, beaucoup n’avait pas les moyens de journées à soi ! Alors on allait pique niquer au bord de la rivière, dans le pré tout près, ou bien  on restait assis sur le pas de sa porte sans rien faire, juste à savourer l’instant. Cartier Bresson, Robert Doisneau, Willy Ronis ont immortalisé cette époque, on retrouve sur leurs photos cette joie de vivre, la nappe à carreaux autour de laquelle on s’assoit, la miche de pain pour les tartines, les hommes en maillot de corps, les femmes en robes légères, les escapades à vélo, en tandem ou à mobylette ou plus récemment les scènes des bords de route lors du tour de France, en attendant le passage des coureurs.

Intro_fin_1

2016  Les courses de chevaux à l’hippodrome de Lachamps, à Jullianges, c’est tout cela à la fois. Une piste de courses de trot plantée là, irréaliste, au milieu de nulle part, dans un décor qui n’est pas fait pour elle, un bois de pins, ombre et lumière, un lieu où il fait bon s’installer dès le matin. Les portes ouvrent à 10h alors que la première course est à 14h. On y vient avec sa glacière, sa table et ses chaises pliantes. Le cubi de rosé a remplacé le rouge dans son litre 5 étoiles. Les boules de pétanque, le tricot, le quotidien du jour, la chaise longue et le plaid sont de la partie.

C’est la sortie du dimanche, en famille ou avec des amis.

Pour les parieurs c’est aussi être proche de la piste, voir l’arrivée des chevaux, s’approcher des boxes, discuter avec les propriétaires, les drivers, avant d’aller au guichet pour faire enregistrer leurs paris, sûrs d’avoir le bon tuyau.

Sans passion pas d’hippodrome

L’hippodrome de Lachamps a été créé en 1954, à l’initiative du maire de Jullianges de l’époque, Jean Charet, éleveur et passionné de chevaux, qui organise des courses pour apporter un peu de dynamisme, de notoriété à son village. Entièrement rénové en 1992 par un autre passionné, Gibert Best, de la société hippique de Haute Loire, qui transforme la piste chaotique de l’époque en une véritable piste en mâchefer, correspondant aux exigences actuelles.

Entre Craponne sur Arzon, La Chaise Dieu et Bellevue la Montagne

Les paris vont de 2 à 200 euros.
2000 à 3000 entrées à chaque réunion
Trois réunions par an, l’été, de trot attelé ou monté
en 2016, courses le 26 juin, le 14 juillet, le 28 août
Entrée 5 euros

les courses de Jullianges

les courses de Jullianges

Jullianges_01 Jullianges_02 Jullianges_03 Jullianges_04 Jullianges_05 Jullianges_06 Jullianges_07 Jullianges_08 Jullianges_09 Jullianges_10 Jullianges_11 Jullianges_12 Jullianges_13 Jullianges_14