Dans les années 80 Isabelle et Philippe travaillent et vivent à Paris. Lui est consultant chargé de la création et de la sécurité de réseaux informatiques, elle est assistante de direction d’une grosse entreprise. En janvier 1996, ils sont dans les premiers à avoir internet à la maison ! Mais utiliser la technologie moderne ne rime pas forcément avec vie urbaine. Le couple a envie de s’expatrier dans la nature : il étudie une affaire en Nouvelle Calédonie pour finalement convenir que la Haute Loire est tout aussi sauvage et qu’on peut y vivre “tranquille, peinard”. Ils achètent donc en résidence secondaire “dans la pampa” du coté de Brioude une maison qui va devenir quelques années plus tard leur résidence principale. En 2004, les Déméocq se mettent à leur compte d’abord en ingénierie, puis en informatique pour particuliers.

Philippe, Isabelle et Clément-Yves DEMEOCQ. Ce trio de choc aux compétences complémentaires imagine et lance un nouveau concept super astucieux : un ordinateur sur mesure au fonctionnement simplissime : Seniordi.

pour lire la suite de l’article, cliquez sur les 3 petits points qui suivent 
On a gagné en qualité de vie mais on travaille toujours beaucoup”
constate Isabelle. En 2005 ils ouvrent un magasin de Langeac, et inaugurent en 2010 un deuxième point de vente au Puy, tenu par Philippe, alors qu’Isabelle se charge de celui de Langeac. Et le fils ? que fait-il ? Clément-Yves a préparé un DESMA en alternance dans l’entreprise familiale “c’est grâce à lui qu’on a ouvert Le Puy”. L’automne dernier, ce trio de choc aux compétences complémentaires imagine et lance un nouveau concept super astucieux : un ordinateur sur mesure au fonctionnement simplissime : Seniordi.

Le seniordi, un ordinateur simplissime d’utilisation

“En faisant des formations à des clubs de 3ème âge, on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup trop de choses sur le bureau d’un ordi. Qu’il fallait restreindre les possibilités d’action pour simplifier son utilisation.” La problématique est soumise à Clément-Yves qui trouve une solution technique : “J’ai repris les principes d’un téléphone tactile : avoir accès aux fonctions principales en seulement deux clics, rendre l’ordinateur très intuitif, éviter les problèmes de mise à jour avec des ouvertures intempestives de fenêtres”.

Une simple adaptation de Windows

Il fallait y penser. En général, les chercheurs nous pondent des applications de plus en plus sophistiquées, comme si nous étions tous avides de nouveautés, alors que beaucoup de personnes, pas très à l’aise avec l’informatique, recherchent au contraire un accès simplifié à une poignée d’applications : une simple boite mail, une gestion des photos avec possibilité de retouche, un traitement de texte, un tableur, quelques jeux, l’accès aux radios et aux principaux médias… Une cinquantaine d’installations possibles sont au catalogue du Seniordi, ce qui offre la possibilité d’acquérir un ordinateur “sur mesure”, avec une organisation optimale.

Zéro prise de tête

Des caractères bien gros pour les raccourcis, seulement quelques onglets, des modèles tactiles ou des modèles PC, garantis 2 ans… Seniordi c’est la panacée de celui qui veut pas se prendre la tête avec son ordinateur : “avec Seniordi, on peut pas faire de bêtise” affirme Clément-Yves, et sa mère renchérit : “certes on est limité, mais on ne fait que ce qu’on veut”. Voilà qui est à l’image de leur vie : ces trois-là ont l’air de bien s’amuser avec le lancement de ce nouveau concept, sont ravis d’apporter leur contribution dans le secteur du service, et se font plaisir en vivant en Haute-Loire à 10 000 lieux de leur ancienne vie d’urbains stressés.

On leur tire notre chapeau et souhaite une belle réussite à leur Seniordi.

Joëlle ANDREYS

 

Architech – bd Saint Louis au Puy et 4 rue de la République à Langeac – Tél : 04 71 06 05 77