Rien n’est plus coûteux qu’une voiture ! Le prix du baril de pétrole ne cesse de grimper ! Mais est-ce par adaptation, que le cerveau humain fait preuve de beaucoup d’ingéniosité pour réduire ces coûts ? Depuis quelques années les constructeurs automobiles recherchent sans cesse des solutions pour baisser la consommation de leurs moteurs. Les voitures électriques font leur apparition. L’hydrogène pourrait être le carburant écologique de demain. Mais qu’en est-il de l’eau ? Et si tout simplement, nous faisions rouler nos véhicules avec cette ressource naturelle ?

Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points suivantsUne technologie existe. Méconnue du grand public, elle a été inventée au début du vingtième siècle par l’ingénieur mécanicien Pierre Clerget, qui l’utilisait pour augmenter le rendement de ses moteurs d’avion, mais elle était loin d’être au point. C’est sur la base de ces travaux, que la société Ecopra, située à la Chaise-Dieu, a créé en 2006 un kit permettant d’utiliser cette technique sur tous les moteurs à explosion.

Un kit qui fonctionne à l’eau et aux gaz d’échappement

Le Kit Ecopra modifie l’air de combustion. Pour ce faire, de l’eau est chauffée par les gaz d’échappement. La vapeur d’eau ainsi produite est injectée à l’admission d’air du véhicule, offrant ainsi une meilleure combustion et par conséquent, un meilleur rendement du moteur. Ce « comburateur » est complétement passif (aucun besoin d’un apport en carburant ou en électricité) et fonctionne avec deux déchets : les gaz d’échappement et de l’eau (eau de pluie, eau de rivière, voir par extension de l’urine composée à 98% d’eau). Enfin, il est réalisé avec des matériaux à 100% recyclables.

Une réduction de consommation de carburant de 10 à 50 %

Cette technologie permet une réduction non-négligeable de la consommation de carburant, pouvant atteindre les 10 à 50% selon les moteurs. Il est aussi noté une forte baisse du taux de pollution produit par le véhicule, ainsi qu’une forte baisse des nuisances sonores.

Le système est positionné en amont et en aval du moteur sans le modifier, sans toucher au châssis, ni à la puissance du véhicule, ce qui n’engendre pas de passage aux mines et ne pose aucun problème lors des contrôles techniques. Pour exemple, le kit installé sur un semi-remorque, engendre, selon les relevés de l’utilisateur, une économie de 300 à 350 litres de gasoil par mois.

Des entreprises, à l’image du groupe Suez, ont déjà adopté le kit pour équiper leur flotte de véhicules et quelques institutions publiques commencent à s’équiper. Depuis quelques temps, grâce à Internet, l’entreprise trouve une clientèle internationale en Russie, Slovaquie, Italie, Suède, Mexique, Brésil,… ce qui montre un très fort potentiel pour cette petite PME auvergnate.

A savoir, le système est entièrement « Made in Auvergne » et engendre une vingtaine d’emplois indirects dans notre région. Pour en savoir plus sur ce kit, consultez le site Internet de la société : http://fr.ecopra.com

Guillaume MOUSSON

Témoignages

« Les tests avec le kit sur le Toyota RAV4, montrent une économie de 30%. » Iannis

« J’ai équipé mon Peugeot Boxer 2,2 l, 190000 Km, avec le kit Ecopra. Sa consommation de carburant a baissé de 20 %. J’ai ressenti un net gain de puissance, mais surtout mon véhicule est beaucoup moins bruyant. Au dernier contrôle pollution, tout était nickel. »  Louis

Légende Photo : Le kit Ecopra permet d’utiliser de l’eau et les gaz d’échappements comme comburant.(aide à la combustion). Il s’adapte sur tous les moteurs à explosion. Ici, en cours d’installation sur une Renault participant au 4L Trophy 2011.