par CCPat

Avec le temps plus clément de retour, après ce très long hiver, je vous vois bien

dans vos terriers frémir des gambettes, impatients de vous dégourdir !

Motos et vélos ressortent de leurs placards, sacs à dos et tennis prennent l’air dehors pour

chasser l’humidité hivernale, bref, la saison propice aux voyages pointe son nez !

Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points suivants

REVISION :

N’oubliez quand même pas, dans votre précipitation, de faire une petite, mais sérieuse, révision de votre matériel mécanique en tout genre, et si vous ne vous en sentez pas capables, adressez-vous à un professionnel, il en va de votre tranquillité d’esprit, et de votre sécurité.

Quelques réflexions me viennent justement, suite à mon premier long et varié déplacement printanier de cette année, faites-en bien ce que vous voulez !

TELEPHONES PORTABLES, LIEUX PUBLICS ET TRANSPORTS EN COMMUN :

Etes-vous à ce point sûr que votre vie professionnelle, familiale, amoureuse, voire sexuelle, intéresse au plus haut point vos voisins en ces lieux ?

Avant de vous attirer des regards (voire pire…) intéressés, goguenards, ironiques ou concupiscents, pensez à vous isoler, à être bref et discret dans vos communications…

Tout le compartiment, lors de mon dernier déplacement en train, a été égayé par les frasques téléphonées d’un quidam vissé à son téléphone…à ses dépends !

DEUX ROUES, SHORT, TONGS, ETC.

Ah, la douce caresse du vent sur la peau ! elle incite parfois certains utilisateurs de deux roues (vélos, mobs et motos !) à des déplacements, disons …dénudés ! Torse nu (si, si !), short, tongs, T-shirt et mains nues ! et casque sur la tête ! et la douce caresse du bitume ou du bac à graviers dans ce virage négocié en dilettante ? Aie, aie, aie !

Comme en amour, en deux roues, sortez couverts ! mais de partout !

QUATRES ROUES EN VACANCES… :

Le charme bucolique de la campagne incite parfois à la rêverie : on téléphone au volant (interdit !) pour faire partager ses émotions, bien au milieu de la route, on freine sans prévenir pour admirer le paysage, on se gare sans mettre de clignotants, tiens, là, en plein virage, ou derrière le sommet d’une côte !

Ou — c’est bien connu, il n’y a personne à la campagne — on se croit au contraire en pleine « spéciale » du rallye de Monte Carlo !

Et vlan ! Fin précipitée des congés ! Et oui, VOUS, vous êtes en vacances, mais pas le reste du monde (peuplée, si, si, la campagne l’est aussi !), ni les élémentaires règles de sécurité ….

CHEMINS DE TRAVERSE …:

Ce bol d’air qu’on prend, quand même, par ces chemins ! Ca change de la ville ! En VTT ou à pied, le top ! Fait soif et faim, tiens , pas de poubelles en pleine nature ? Trop lourds à porter, 100 grammes de déchets plastiques ? et hop !

Mais non, regardez bien, il y a des poubelles à disposition dans tous les villages et hameaux !

Et grisant la descente sur ce village, à fond sur son vélo, ça ne fait pas de bruit, mais justement, le gamin (ou l’adulte, ou l’animal domestique…) qui sort impromptu de sa cour, ne vous entend pas venir….et alors ?

Enfin, voilà, ces trois ou quatre petits trucs qui me trottaient dans la tête, ne croyez surtout pas que je m’en exclue, tous et toutes avons été un moment ou l’autre participants, mais un petit rappel ne fait pas de mal !

Bonnes vacances, prenez soin de vous et des autres, profitez-en bien et à la rentrée !