7h

un dimanche matin d’octobre, le jour n’est pas encore levé, la lueur blafarde d’un lampadaire perce la brume, dans la petite gare de Raucoules Christophe range son duvet. Il a passé la nuit ici. Quelques minutes plus tard je le retrouve dans le hangar, frontale en place, brassée de bois sous le bras, il va allumer le foyer de la Mallet 101. La Mallet, c’est une locomotive à vapeur de 1906, dernière acquisition de l’association  Les voies ferrées du Velay. Elle vient juste d’être restaurée, c’est elle qui, dans quelques heures, tractera les wagons de voyageurs.

Au départ du train, à 10h, il faudra que la pression de la vapeur soit à 13 bars, une mise en pression qui doit se faire régulièrement. Autour de la locomotive Denis le mécanicien s’affaire et graisse les innombrables rouages.

8h30

la loco est sortie du hangar, tractée par un diesel. Il faut maintenant faire le plein d’eau, 5000 litres, dans de grands réservoirs de part et d’ autre de la loco, faire le plein de charbon, stocké à l’arrière de la loco, un charbon maintenant importé de Russie, purger les cylindres et continuer d’alimenter régulièrement le foyer.

9h 50

Denis, le mécanicien, et Christophe, le chauffeur*, sont à leur poste ; les voir ainsi « perchés » à l’arrière de la loco me renvoie à un imaginaire nourri de la Bête humaine, le roman de Zola, bien avant que Gabin ne prenne les traits de Jacques Lantier sur la Lison.  Image du mécano, haut perché, les traits soulignés par la suie, casquette rivée sur la tête, lunettes de protection sur le haut du front, maître de la destinée de sa machine.

dans_la_cabine_03

10h

coups de sifflet suraigus, caractéristiques des locos à vapeur, jets de vapeur tous azimuts ; sous la poussée des pistons, les bielles se mettent en mouvement avec force et lenteur. La Mallet 101 quitte la gare de Raucoules, direction Tence, Le Chambon sur Lignon puis Saint Agrève, c’est à dire une trentaine de kilomètres en un peu plus de deux heures.

Une équipe de conduite d'un train vapeur est constituée d'un chauffeur qui 
alimente la chaudière en charbon et veille à maintenir une bonne pression 
et d'un mécanicien qui conduit la machine.

Le Velay Express est géré par une association loi 1901 : Voies Ferrées du Velay
(VFV).
L'activité de la ligne interrompue fin octobre, reprendra le 1er mai 2017.

Le train du Père Noël
Un train spécial, le train du père Noël, sera affrété et roulera 
de Raucoules à Tence le samedi 17 décembre 2016, 
de Tence au Chambon sur Lignon le dimanche 18 et le lundi 19 décembre.

www.velay-express.fr

7a10_01 7a10_02 7a10_03 7a10_04 7a10_05 7a10_06 7a10_07 7a10_08 7a10_09 7a10_10 7a10_11 7a10-00 dans_la_cabine_01 dans_la_cabine_02 dans_la_cabine_03 dans_la_cabine_04 dans_la_cabine_05 dans_la_cabine_06 dans_la_cabine_07 la_mallet101_01 la_mallet101_02 la_mallet101_03 la_mallet101_04 la_mallet101_05 refection_01 refection_02 refection_03 refection_04 refection_05 refection_06 velayexpress_30 velayexpress_31 velayexpress_32 velayexpress_33 velayexpress34