strada magazine

S’abonner

Vous souhaitez vous abonnez à nos magazines ? Nous vous proposons des solutions d'abonnement adaptés à vos envies.

Voir les formules

Commentaires

  • Victor

    Merci d’avoir apporté votre soutien aux Soulèvements de la terre à travers le petit encart du dernier Strada de cet automne 2023. C’est le genre de geste qui fait chaud au coeur quand on voit à quel point le gouvernement cherche à stigmatiser les luttes écologistes.

  • Christian

    bonjour,
    je viens de parcourir votre dernier numero n°62 automne 2023 que je trouve intéressant.
    pourquoi diable cet article sur la rénovation d’une vielle ferme à chaudeyrolles se trouve reparti sur huit pages entrecoupées de publicités en demi pages qui troublent l’Intérêt de ce travail remarquable.
    on perd facilement l’intérêt de la description des travaux par les pubs sur le chauffage au bois ou bien les pacs et les charpentiers qui certainement ne sont pas intervenues sur la rénovation de cette maison.
    on lit ces pubs et il faut chaque fois reprendre le fil conducteur des descriptions.
    on est loin de l’apaisement mental de Paul Degryse(page 40)
    Mais il ne faut pas vous méprendre sur l’objet de mon texte, je ne vous reproche pas la pub dans vos pages et je comprends très bien que vous en ayez besoin.
    bien à vous

  • Joëlle Andreys

    Bonsoir Christian,

    « Mais pourquoi diable y a t-il de la publicité dans STRADA ? « , nous demandez-vous.
    Et bien parce que c’est le modèle économique de ce magazine : ⅔ de contenu, ⅓ de pub.

    Parfois, la cohabitation n’est pas toujours au top entre nos contenus rédactionnels et les pubs, c’est ce que vous relevez en particulier dans la thématique habitat de ce numéro d’automne et je suis d’accord avec vous : le confort de lecture s’en trouve amoindri.
    Mais à l’heure où la presse papier souffre, où le prix du papier à exploser, où des magazines affichent plus de 50 % de pub (et demandent en plus de l’argent à leurs lecteurs), je trouve que STRADA n’a pas à rougir de son fonctionnement.
    Si vous le voulez bien, entrons un peu dans les détails :
    Nous sommes engagés Economie Sociale et Solidaire : une utilité sociale, des salaires encadrés, pas d’enrichissement d’associés.
    Nous nous engageons à ne pas dépasser 35 % de pub dans nos pages.
    Nos pubs sont locales, placées dans des thèmes qui font sens (artisans du bâtiment dans Chez moi, restaurateurs dans Art de vivre, professionnels du bien-être dans les pages Etre bien…)
    Nous n’avons pas de publicités qui incitent à la consommation avec des promotions, mais une mise en valeur des particularités et compétences des artisans et entreprises locales, qui sont contents de se faire connaitre via STRADA.

    Sachant cela, et malgré qu’il y ait parfois trop de pub à votre goût, j’espère que vous continuerez à apprécier les articles de STRADA,
    bien chaleureusement,
    en vous remerciant d’avoir pris la peine de nous écrire,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

magazine strada

Toutes nos archives en ligne

Le magazine du bien-vivre en accord avec son environnement avec soi, et les autres à l'esprit HeP ! " HeP ! " comme Humaniste et résolument Positif

Lire

Où trouver Strada

auraprint-X