Le 17 novembre 2019

CHADRAC

17:00

Le terme est à la mode. L’effondrement, selon la définition d’Yves Cochet, « c’est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ». Ce pourrait être la conséquence logique de catastrophes climatiques, écologiques, économiques… Les dangers prévisibles et les risques anticipés font moins de dégâts que ceux auxquels on n’était pas préparé. Et c’est justement parce que c’est difficile à imaginer et à accepter qu’il faut en parler et en parler encore. Loin de nous déprimer, la parole partagée est le ferment des actions concrètes, et se mettre en capacité d’agir est le meilleur remède au sentiment d’impuissance, qui seul est vraiment destructeur. Nous avons la chance de vivre dans un département riche de possibles… Alors, oui, l’effondrement, il faut en parler aujourd’hui, pour être demain en mesure d’agir, sans illusion certes, mais pas sans espoir Chloé LANDRIOT Festival Les mauvaises herbes à Chadrac (16 et 17 novembre)

A découvrir

Dans la forêt

Recommandation

Le 10 février 2023

Spectacles

Dans la forêt

Lecture théâtralisée Production de la Cie La Sauvage, Dans la forêt, lecture théâtralisée, nous ramène au plaisir de l’histoire contée au coin du feu ou à la belle étoile. Hélène Bertrand, comédienne, lit dans un carnet comme un journal intime, l’histoire de Nell, jeune femme de 18 ans qui vit seule avec sa sœur dans une maison familiale au bord de la forêt californienne.

Auditorium Cziffra, place Lafayette, 43 160 La Chaise-Dieu 18:30

CAFE PHILO

Recommandation

Le 07 mars 2023

Activités

CAFE PHILO

La question du genre n’entraine t elle pas une sorte de confusion dans notre pensée et dans notre comportement surtout quand elle est marquée par une radicalité qui semble vouloir gommer toute sorte de différence entre les êtres humains ? La question du genre est une question contemporaine qui semble attiser toute sorte de débats. Elle est évoquée souvent de manière affective et passionnelle. Comment peut on en faire une question philosophique en gardant un distance de juste mesure et sans tomber dans la radicalité ?

YSSINGEAUX (43) à la médiathèque de la Grenette 18:30