Le Mestre* fait les signes, les tambours rythment tels des cœurs, les morceaux et les breaks* s’enchainent, les chorégraphies impulsent un mouvement, c’est un peu du Carnaval de Salvador de Bahia à partager lors des Carnavals et des animations en Haute-Loire et ailleurs aussi…

Voilà ce que vit depuis bientôt six ans, la trentaine de membres du groupe Batala Massif.

Batala joue la musique samba-reggae né à Salvador de Bahia au début des années 70 et c’est tous les dimanches après-midi, sous la direction de leur directeur musical Erwan, que ces passionnés font leur répétition.

Très sportif et rythmé, ce style musical attire beaucoup de filles, ce qui ajoute à cette musique, assez tribale il est vrai, en plus d’une qualité musicale, une dimension esthétique visuelle.

Chacun y trouve le plaisir de jouer ensemble, celui de progresser dans son jeu, d’apprendre chaque année de nouveaux morceaux, celui de se retrouver régulièrement malgré l’intensité des répétitions du dimanche après-midi et aussi le partage des moments forts avec le public lors des prestations. Pour définir ce que chacun trouve, on peut dire que c’est un mélange de rigueur et de plaisir, dans un éclectisme de personnalités évident :

Evelyne  « Ce qui différencie notre groupe est sa dimension internationale. Les rencontres inter-Batala nous permettent de voyager et d’ouvrir nos horizons sur d’autres pays, d’autres cultures. Les rencontres sont toujours riches tant d’un point de vue humain que musical. Nous avons démarré l’aventure avec un petit groupe d’une dizaine de personnes et l’envie de participer aux événements locaux en proposant des animations musicales. Nous sommes aujourd’hui une trentaine de joueurs et nos interventions dépassent le cadre régional. »

Marie Claire « La batala j’y suis venue comme ça juste pour voir, puis j’ai pris le virus et je suis restée car c’est l’un des meilleurs vaccins pour passer l’hiver sans attraper la grippe ou la sinistrose saisonnière. Un vrai rayon de soleil… » 

Myriam dite Zézette, 60 ans, la doyenne du groupe « J’ai fait la connaissance du groupe Batala Massif et j’ai été séduite par l’ambiance qui y régnait. Ensemble nous partageons le rythme de musique samba reggae qui fait danser dans le monde entier avec gaité et sourire.

Anne-Lucie « Batala Massif a d’abord été pour moi la découverte d’un instrument de musique : le fundo* (pas besoin d’être un pro en musique !). Puis, l’appartenance à un chouette groupe qui a une dimension locale mais également internationale (Mundo Batala). »

Christine « Un jour cela m’a pris, comme ça, une envie d’essayer, le rythme, la musique, les gens et puis j’ai osé, l’aventure commence… et là j’ai découvert un univers, celui de Batala au sein de Samba massif, fais de nouvelles rencontres et pris un immense plaisir à partager la musique sans pour autant être musicienne ».

Christophe L « C’est pour moi qui ne suis pas musicien une super occas de jouer dans un groupe, de participer à des fêtes où se dégage une super énergie, de partager cette musique avec le public et le plaisir de jouer ensemble. Ca fout la pêche et ça colle la banane »

 

Batala Massif participe à de nombreux évènements au niveau régional, national et international dont, chaque année, fin août, au prestigieux Carnaval de Notting à Londres qui a compté 1 million de spectateurs en 2012.

 

Mestre : chef, directeur musical
Break : court morceau qui relance le rythme
Fundo : appelé aussi surdo, gros tambour brésilien