Ecolothique, Au jardin, Miam miam

Le 16 juin 2016

On entend dire par les bio sceptiques qu’il faudrait que les cultures bio croissent sous cloche pour être vraiment bio. Or, il ne faut pas confondre la présence de polluants environnementaux et les pesticides de synthèses étendus volontairement sur les cultures. Certes la France est le premier consommateur de pesticides sur les 28 pays européens et l’agriculture totalise à elle seule 90% des utilisations de pesticides mais ces derniers ne se déplacent pas d’un champ à l’autre comme des OGM* pourraient l’être par des agents pollinisateurs. Donc, pas de parano, ce que l’on appelle bio, c’est dire sans ajout de substances chimiques, est vraiment bio. Preuves à l’appui.

La différence entre les produits bio et non bio est bien réelle

Générations Futures** a comparé les teneurs en résidus de pesticides de fruits, légumes et céréales.

D’un côté des aliments non bio achetés  en supermarchés composant les repas types d’une journée d’un enfant d’une dizaine d’années. L’analyse parue en 2010 montrait qu’en 24h, un enfant était susceptible d’être exposé, uniquement par son alimentation, à des dizaines de molécules chimiques soupçonnées d’être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens et en particulier à des pesticides avec 36 molécules différentes ingérées en une seule journée.

De l’autre côté, ces mêmes aliments issus de l’agriculture biologique ont été analysés. Résultat : 0 résidu de pesticides dans les fruits et légumes bio.

Franck Bourdelin, responsable qualité chez Celnat, nous a expliqué sa méthode de travail. Un échantillon est prélevé sur chacun des lots des matières premières reçues et transmis pour analyse à un laboratoire accrédité qui va rechercher les résidus de 150 molécules différentes : « En tenant compte de l’incertitude de mesures nous pouvons communiquer sur une teneur en résidus de pesticides organochlorés et organophosphorés inférieures à 0,015 mg/kg pour nos produits Bio. » Peut-on faire mieux ? Aujourd’hui on vise l’encadrement du PBO, une molécule de synthèse présente dans les produits de nettoyage des silos, et censée n’être jamais en contact avec les denrées alimentaires. Là aussi Franck Bourdelin nous fournit des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Tolérance PBO  en Agriculture conventionnelle : 10 mg/kg, Tolérance Celnat en PBO : 0,070 mg/kg.

Mais ce qui est bio n’est pas forcément éthique

On a envie de croire que les producteurs qui choisissent le bio ont forcément de bonnes pratiques. C’est un peu comme s’imaginer qu’une personne qui croit en dieu ne pourrait être partisan de la guerre, ou qu’une société coopérative pratique forcément un management humaniste. Depuis que le bio est devenu un marché international, s’y engagent des entreprises qui produisent à l’étranger du bio labelisé mais qui n’ont aucun scrupule pour exploiter la main d’oeuvre ou épuiser les nappes phréatiques.

Acheter des produits locaux

En général, quand on connait le producteur, on peut l’interroger sur ses pratiques. A défaut de manger une nourriture exempte de pesticides, on sera sûr d’avoir fait fonctionner l’économie locale, on aura privilégié le circuit court, on aura maintenu une activité agricole dans notre paysage, et rappelons que de nombreuses petites exploitations produisent bio mais ne cherchent pas à le faire certifier compte tenu du coût des démarches.

L’idéal serait donc une consommation locale et bio…

* En matière d’OGM aussi, les labels protègent le consommateur avec la fixation de seuil de tolérance. < 0,9 % des produits transformés pour le label AB.
** L’association GF est lanceuse d’alertes sur des sujets de société comme les pesticides dans l’alimentation, les OGM, les gaz de schistes. Elle est à l’origine de diverses publications, recherches et actions juridiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

PRIX de l’Inspiration en ESS 2023 Publi-rédac

Entreprendre, Ecolothique

Le 06 janvier 2023

PRIX de l’Inspiration en ESS 2023

DONNONS DU SOUFFLE À VOS INITIATIVES ! Vous êtes un acteur de l’Economie Sociale et Solidaire ? Vous portez un projet utile et innovant pour votre territoire ? Du 15 décembre 2022 au 31 janvier 2023, participez à la nouvelle édition des Prix de l’Inspiration en ESS organisée par la Fondation Crédit Coopératif. Parce que […]

Le bien-être des personnes âgées : une priorité pour le Département Publi-rédac

ETRE BIEN

Le 15 décembre 2022

Le bien-être des personnes âgées : une priorité pour le Département

Permettre aux plus de 60 ans de pouvoir vivre où elles souhaitent, dans le confort, la confiance, la sécurité et la solidarité : une mission prioritaire que s’est fixée le Département. La collectivité investit, en effet, chaque année plus de 40 millions d’euros pour anticiper la perte d’autonomie chez les séniors. Maison Départementale de l’Autonomie, […]

Association Air De Famille Publi-rédac

Entreprendre, Associations, Parentalité

Le 02 décembre 2022

Association Air De Famille

VOUS AIMEZ TRAVAILLER AVEC LES ENFANTS ?  NOUS RECRUTONS Vous aimez travailler avec les enfants ? Cette annonce est pour vous. Notre association regroupe des familles qui se sont donné pour mission d’accueillir chez elles, pendant les vacances scolaires ou le temps d’un week-end, des enfants qui vivent, tout ou partie de l’année, dans ce […]

Menuiserie Savel Publi-rédac

Ma maison

Le 01 décembre 2022

Menuiserie Savel

La menuiserie Savel, à Yssingeaux et Vazeilles-Limandre.

<strong>AVEC AUDIO SOLUTION, SAVEZ VOUS QUE LES APPAREILS AUDITIFS PEUVENT ÊTRE PRIS EN CHARGE À 100% ? </strong> Publi-rédac

ETRE BIEN

Le 10 septembre 2022

AVEC AUDIO SOLUTION, SAVEZ VOUS QUE LES APPAREILS AUDITIFS PEUVENT ÊTRE PRIS EN CHARGE À 100% ? 

La réforme 100% santé PUBLICOMMUNIQUÉ Entretien avec Amélie Joly, Alexandre Pradines, Jean Benoît Proriol et Jean-Baptiste Revel. Audioprothésistes D.E. chez Audiosolution. Pouvez-vous expliquer la réforme100 % santé en audioprothèse ? L’objectif de cette réforme est de rendre l’appareillage auditif accessible à tous. Le coût des aides auditives du panier 100 % santé est intégralement pris en charge par […]