Concevoir son habitat

Questionner nos attentes en matière d’habitat est l’étape préalable obligée et nécessaire.

Concevoir son habitat et faire des choix techniques demande beaucoup de connaissances et beaucoup de temps de travail en amont du chantier. Cette phase de réflexion est énergivore et ingrate parce qu’on ne voit pas ce qui avance. Mais un chantier c’est un peu comme une pyramide, on arrive en haut quand on habite la maison, alors que la base, la partie la plus importante, correspond à l’intention de construire. Entre les deux, il y a la définition du projet, l’élaboration du programme architectural, les choix techniques, la préparation du chantier, puis le chantier. Pourtant, dans le cas typique de l’acquéreur d’une maison, il signe l’achat le18, le 19 il invite les amis et la famille pour tout casser, le 20 il commence à reconstruire ce qu’il a détruit, et quelques mois ou quelques années plus tard il regrette de n’avoir pas réfléchi avant d’agir.

Alors comment éviter les erreurs et obtenir un espace cohérent avec son mode de vie, agréable à habiter, et avec un moindre impact environnemental ?
Les compères de l’habitat collectif de Malvières (voir article chez moi STRADA N°33) ont beau être des spécialistes de l’habitat et de la concertation il n’empêche qu’eux aussi ont fait appel à des architectes. « Je conseille toujours de travailler avec un architecte » assure notre conseiller. Pour pour que ça se passe bien, il faudra trouver le bon binôme client/archi.

La pyramide de conception de l’habitat

 

une pyramide dont toutes les marches devront être gravies, l'une après l'autre;

Il existe beaucoup de façons de faire, mais en matière de construction, toutes les marches de la pyramides devront être gravies.

Choisir son archi

Demander à voir son book, regarder ses réalisations, l’écouter présenter son travail. Une approche pragmatique et sensible est importante pour choisir la personne avec laquelle vous allez travailler pendant plusieurs mois sur un projet matériel certes, mais aussi intime. Il faudra parler clairement de votre engagement économique et financier mais surtout mettre à plat vos aspirations, expliquer votre façon de vivre, de voir les choses…

Comprendre comment l’architecte travaille. Fait-il partie d’un cabinet dans lequel plusieurs personnes vont prendre en charge votre dossier en fonction de leurs compétences ? Quel échéancier propose-t-il ? A combien d’essais avez vous droit ?

Souvent l’élaboration du programme commencera par une discussion sur vos besoins pendant une demie journée. Parfois des esquisses à main levée vous permettront d’avoir une première idée de là où vous pouvez aller. Puis l’esquisse s’affinera au fur et à mesure de discussions plus techniques et de l’estimation des coûts, pour aboutir au projet qui sera déposé pour demander un permis de construire.
Après le dépôt du permis de construire l’architecte procédera au plan d’exécution à dispatcher en totalité ou pour partie à chacun des corps d’état qui travailleront sur le chantier avec le métré, c’est à dire les quantités exactes de chaque matériau utilisé.
A cette étape, le client peut choisir de déléguer la maitrise d’oeuvre à l’architecte ou bien d’assurer lui même le choix des artisans et le suivi des chantiers.

Il fut un temps pas si lointain, avant l’an 2000, où la construction était somme toute assez simple. En généralisant, on pourrait dire qu’on utilisait principalement parpaing, placoplâtre et peinture. Aujourd’hui la construction est devenue de plus en plus technique, elle doit répondre à des normes de salubrité, d’impact environnemental et d’économie d’énergie qui compliquent la position du client. D’où l’intérêt de ne pas présumer de ses compétences, de bien repérer ce qu’on ne sait pas résoudre, et de faire appel aux professionnels qualifiés.