Il y a un an, lorsque Christine Arsoneau, propose au photographe Philippe Bousseaud, son coéditeur des éditions Jardin des Arts, la publication d’un album jeunesse, un conte chinois intitulé «La plaquette de sagesse», il est séduit par le récit de la succession de rencontres à l’origine du projet. Depuis, il a fait la connaissance du peintre chinois Lu Yongzhong, avec lequel l exposera à l’Hotel Dieu du Puy ce printemps, puis à Shangai cet automne. Ils projettent de poursuivre leur collaboration pendant plusieurs années.

 

 

Fabienne Beylier, auteur des textes de La plaquette de sagesse, a travaillé quelques années en Chine. Elle y rencontra un jeune peintre, Lu Yongzhong, maître d’une technique picturale ancestrale et aujourd’hui l’un des peintres les plus cotés de cette peinture : la peinture rurale chinoise.

C’est en décidant d’écrire le texte d’un conte qu’elle avait imaginé pendant son séjour en orient, que Fabienne rencontra Christine Arsoneau, lors d’un stage de Qi Gong. Celle-ci fut enthousiasmée par l’histoire et les illustrations de Lu Yongzhong et décida de l’éditer.

Au cours du processus de création du livre, je fus de plus en plus touché et séduit par la peinture de Lu Yongzhong dans laquelle je trouvais des points communs avec mes photos : travail sur la composition, réflexion sur l’importance de la couleur et pouvoir hautement évocateur des œuvres. Bien que différents par la culture et le moyen d’expression artistique choisi, nous nous retrouvions sur un même terrain : celui d’un monde source de beauté, de joie et de vie.

A la suggestion de faire venir le peintre Lu Yongzhong en novembre 2011 pour la sortie du livre: « La plaquette de sagesse », s’ajouta celle de lui demander s’il était partant pour peindre notre territoire avec sa technique et sa vision. Dès le début de son séjour, il me parut évident, qu’outre une rencontre avec l’œuvre, c’était une rencontre avec l’homme qui avait eu lieu. Dès lors, ce fut un travail en partenariat qui nous sembla évident ; qui se mit naturellement en place. Avec pour résultat dans un premier temps, une exposition commune tableau/photographie en France au printemps et, dans un second temps, en Chine en automne. A cette occasion je commencerai un travail photographique sur la Chine.

Aujourd’hui nous projetons de poursuivre notre collaboration sur plusieurs années.

La rencontre reste pour moi un grand mystère.

A partir d’une simple rencontre, j’ai eu l’impression que le monde pouvait s’ouvrir. De l’impensable, on basculait dans le possible. Du «que faire aujourd’hui ?» on passait au «que ne puis-je pas faire demain ?» A mes yeux, c’est un excellent message pour notre vision de la vie. Finalement l’espoir reste associé à l’humain.

Philippe Bousseaud

Voyage en Terres du milieu

Exposition à l’Hôtel-Dieu du Puy en Velay (43) du 7 avril au 1er juillet de 15 tableaux de Lu – issus des croquis et des photos réalisés pendant sa présence dans la région du Velay – et de 15 photographies de Philippe Bousseaud. Chaque artiste donne son interprétation des mêmes lieux. C’est le premier travail en commun du peintre Lu Yongzhong et de Philippe Bousseaud.