ROCKABRACK 2

par CCPat

Salut les copains,

Non, non, je ne vais pas vous parler de l’émission télé d’Albert Reisner, qui a eu son heure de gloire pour ceux qui s’en rappellent – levez le doigt, les ceusses ! – pour la deuxième édition de STRADA,

mais le printemps pas folichon et le début d’été itou étaient plutôt propices à rester au chaud entre ses murs douillets à bouquiner, regarder une vidéo ou lire un bon bouquin que de sortir la bécane… pas vrai ? et vlan ! les potes débarquent à l’improviste!

Quand il ne fait pas beau, faut se  remonter le moral à plusieurs et… que des restes disparates dans le frigo ! C’est un peu de tout çà dont je vais vous parler cette fois ci….

Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points suivants

Ce jour là, sur la platine cd, Théo Hakola me déversait sa « confession »
dans les oreilles, de sa belle  voix nerveuse,  sa gratte accompagnée d’un violon aux accents irlandais…vous ne connaissez pas ? C’est le leader du groupe « Passion Fodder » , band américain plutôt non politiquement correct, je vous recommande l’écoute de cet opus solo sorti en 1995,
et ceux du groupe, comme « what fresh hell is this » (1991)
ou « woke up this morning » (1989)…
et tout en écoutant, je lisais…
quand vlan !

… Coup de fil : deux copains vont se pointer dîner ce soir, à l’improviste. Evidemment, pas grand chose dans le frigo et le congel, pas le temps de faire des courses au débotté, ni le goût de bouffer conserve. Pas de panique !

Voilà ce que je leur ai préparé et tout le monde s’est régalé ! Attention, je vous donne l’esprit de la recette, pas la lettre, pour les quantités, à vous d’improviser ! non mais !

Recette’rock (pour environ 4 personnes) :

dans le frigo traînent par exemple des restes de poulet, une tranche de gigot ou une côtelette de porc, une poignée de riz, couscous ou boulgour cuits, quelques lardons, quelques légumes cuits aussi ;

dans le congel un steak haché, dans le cellier une boîte de pulpe de tomates, dans le jardin une salade ; et bien voilà !

Vous me désossez tout ce qui est viande cuite, vous poêlez la viande crue (sans trop la cuire) avec quelque oignon, vous mettez tout ça dans votre mixeur.

Vous y ajoutez la poignée de riz, ou autre céréale, une poignée de légumes cuits égouttés, un ou deux œufs crus, le quart ou la moitié de pomme (épluchée) se desséchant dans la corbeille, ou quelques raisins secs.

Vous mixez le tout avec un peu de sel, de curry (ou un peu gingembre et paprika), une pincée de cannelle, une autre de menthe ; si le mélange est trop sec, rajoutez un peu de pulpe de tomates (ou de lait).

Huilez un plat passant au four, garnissez avec le mix réalisé, un peu de gruyère râpé sur le dessus si vous en avez, enfournez à four chaud thermostat 7 pendant environ 20 minutes.

Pendant ce temps faites chauffer le restant de pulpe de tomates, rallongé d’un peu d’eau (ou de lait) et agrémenté d’un peu de persil, d’une pincée de sucre, de menthe et de sel.

Servez chaud, ou froid, ce gâteau de viande arrosé de ce coulis, en même temps que la salade verte …

Bon appétit !

Si vous ne mangez pas de porc, pas grave, l’important étant d’avoir deux ou trois sortes de viandes différentes. Relevez alors le goût avec un peu de bouillon cube de volaille (à sec, direct dans le mix, ¼ à ½  plaquette, pas plus)…

Après ce repas un peu arrosé, ça papote, ça papote, en attendant l’heure de se passer un p’tit dvd de derrière les fagots, « et l’été finissant, et l’hiver prochain, et l’hiver passé, et la galère pour redémarrer la moto pour les uns, le motoculteur pour les autres » alors là, petits conseils  :

Pour l’hivernage de votre moto, tondeuse ou mini tracteur (à batterie)…

1) débranchez les cosses de leur batterie, mettez là dans un endroit où il ne gèle pas, et un p’tit coup de chargeur, disons une fois par mois

2) vidangez complètement le réservoir ou remplissez-le à ras bord, au choix, pour éviter la condensation, génératrice de corrosion. Des produits existent pour stabiliser l’essence pendant ce temps

3) vidangez le carburateur (robinet d’essence fermé, bien sûr), la plupart des carburateurs ont une vis à leur base le permettant ou ont leur cuve démontable… ceci est valable pour tout engin à moteur thermique devant être remisé, pensez y !

Et la soirée, alors ? ça digresse à plein, là ! on s’est servi du bouquin que je lisais leur arrivée

 

« pieds nus sur la terre sacrée » chez Denoël édition, une anthologie de textes indiens d’Amérique du Nord – sur l’harmonie indispensable de l’homme avec la nature…ça remet les idées en place…– pour caler le vidéoprojecteur, et là, les enfants couchés (les moins de 12 ans au moins), un polard noir de chez noir se passant dans le blanc,

« Bloody Angels » de Karin Julsrud un film décalé, implosé et ambigu comme savent les faire nos amis nordiques européens…

et après, dodo ! et à la prochaine fois pour un nouveau rock à brac…

 

 

Musique : THEO HAKOLA « The Confession »

( CD : Absynthe/Bobd Age – 1995 )

Musique : PASSION FODDER  » What Fresh Hell Is This »

( CD : Barclay – 1991 )

Musique : PASSION FODDER  » Woke Up This Morning « 

( CD : RCA Import – 1989/ 33 T : Barclay – 1989 )

Bouquin : PIEDS NUS SUR LA TERRE SACREE :

textes rassemblés par T.C. McLUHAN et photos de Edward S. CURTISS ( Denoél – 1974 )

Vidéo : BLOODY ANGELS de Karin JULSRUD :

film noir norvégien sélectionné aus festivals de Cognac, Paris, Sundance : une ambiance étrange, un humour décalé, une peinture noire hyper-réaliste d’une petite communauté confinée sur elle même… ( DVD vidéo 2000 )

N’oubliez pas ! Il y a sûrement dans votre ville une Bibliothéque / Médiathéque qui sera ravie de vous prêter ces titres sur demande ! comme la « Grenette » à Yssingeaux !