Le printemps arrive ! On ne peut que s’en réjouir, mais ceux qui souffrent d’allergie saisonnière le redoutent.

Larmoiement, démangeaisons oculaires, écoulement nasal… Comment soulager ces symptômes très désagréables dus aux pollens des bouleaux, noisetiers, saules… ? 

Bien sûr les médicaments antihistaminiques apportent une réponse mais occasionnent une certaine fatigue. D’autres solutions plus naturelles existent en phytothérapie, en aromathérapie. En voici quelques-unes.

 

L’Huile essentielle d’Estragon

Appliquez une goutte au-dessus de la lèvre supérieure, face aux narines ou respirez quelques gouttes sur un mouchoir. Efficace aussi en prévention, deux semaines avant l’arrivée des pollens.

 

Le Plantain

Solution symptomatique et remède de fond des terrains allergiques.

 

Le Cassis

Ses feuilles et surtout ses bourgeons sont très intéressants dans le contrôle des allergies saisonnières. On peut l’associer aux bourgeons de Hêtre et de Bouleau et le prendre sous forme de gouttes, le matin de préférence, dès la fin de l’hiver ou au moment d’une crise.

 

L’Huile essentielle de Pin sylvestre

Elle peut compléter l’action des bourgeons de Cassis en massage du bas du dos mais il faut la diluer dans une huile végétale ; celle de Nigelle ( ou cumin noir) frenforce le système immunitaire.

 

Mais avant tout, pour maîtriser la libération massive d’Histamine, responsable des manifestations allergiques, il faut drainer le foie. 

Pour cette cure dépurative printanière, voici quelques plantes à conseiller : Chardon-Marie, Artichaut, Pissenlit, Matricaire, Primevère officinale…

 

De bonnes règles d’hygiène de vie et alimentaires ont également ne place primoidiale dans les mesures préventives :

Consommer davantage de légumes surtout des oignons, radis noirs, choux  : riches en composés soufrés, ils drainent la sphère respiratoire et le foie.

Les sucres raffinés sont à bannir ! Ils épuisent le foie et favorisent un état d’acidose chronique favorable aux mécanismes allergiques.

Veiller à un apport suffisant en oméga 3 et 6, présents dans les huiles végétales de 1ère pression à froid d’olive, de colza, de carthame…

Ne pas oublier que pollution, tabagisme passif ou actif aggravent les allergies respiratoires et que la moindre contrariété dans un organisme sous tension peut déclencher une crise.

 

Enfin, voici quelques astuces à suivre au quotidien :

Ne vous frottez pas les yeux. Rincez les abondamment à l’eau pure ou mieux, utilisez de l’hydrolat de camomille romaine.

Faites des lavages de nez au moins deux fois par jour.

Lavez vous les cheveux le soir pour ne pas être gêné la nuit par les pollens accumulés dans votre chevelure.

 

Puissent ces quelques mesures vous permettre de profiter pleinement du printemps !

 

Martine ROUVIER

Pharmacienne, Martine Rouvier a quitté l’officine pour une démarche alternative, naturelle.  Elle prodigue conseils en phytothérapie et aromathérapie dans sa boutique de plantes médicinales et d’Huiles essentielles au Puy – Des racines et des Herbes, 3 rue Pannessac.