J’ai des clients qui, pour une maison pas isolée, une chaudière de plus de 30 ans, veulent absolument que je leur donne la lettre D alors que leur bien ne vaut qu’un E. Certains s’imaginent qu’en changeant de diagnostiqueur ils auront un meilleur résultat… “ me confie, un peu remonté, mr Charentus d’Audit construction. “La profession souffre d’une mauvaise image : les diagnostics ne se font pourtant pas à la tête du client ! “ Les constructeurs automobiles, les constructeurs d’électroménagers s’auto-contrôlent pour donner une lettre qui est censée correspondre à la dépense énergétique de leur produit. Alors que le diagnostic d’une maison requiert un avis extérieur basé sur des grilles complexes d’évaluation où sont pris en compte les types de matériaux de la construction, le type de fenêtres, de chauffage, de plafond, d’isolation, etc…

pour lire la suite de l’article, cliquez sur les 3 petits points qui suivent 


Qu’est ce qui fait qu’aujourd’hui les acheteurs comme les vendeurs sont attentifs à obtenir une lettre entre A et D ?

Si le bien a un DPE entre A et D, son acquéreur aura toutes ces chances d’obtenir un prêt à taux zéro, sans condition de ressources. On ne prête qu’aux riches ? On peut le penser, car le prêt à taux zéro sera d’un montant plus important pour une maison de plus haute qualité, donc plus chère et donc accessible aux plus riches… une observation à nuancer par le fait que la composition de la famille jouera tout de même sur le montant du PTZ et que les plus bas revenus auront une durée de remboursement autorisée plus longue.

 

L’avis de l’agence immobilière

LIne Romeyer – “Il ne faut pas se leurrer, dans notre portefeuille de biens, mis à part les appartements de la résidence des Hauts de Vienne qui obtiennent du B ou du C, la plupart des logements ne sont pas très bien placés sur le tableau du DPE. Quelque soit la lettre du DPE, lorsqu’on veut financer l’installation des panneaux solaires ou isoler par un éco PTZ, c’est le parcours du combattant.”

 

L’avis de la banque

Notre chargée de clientèle au Crédit Coopératif confirme : Le DPE en est encore à une version d’essai, et les dispositifs d’attribution des PTZ, complexes, changent tous les ans. Dans les simulations que j’ai pu faire pour de jeunes couples de primo accédants, (achat de vielle ferme à restaurer) les montants en prêt à taux zero étaient moindres.”