Une question tout bête posée par un enfant, Alice, dans l’émission radiophonique «  Maman les petits bateaux » dimanche 6 juillet sur France Inter.

Réponse de Alexandre Delaigue, normalien, agrégé en économie-gestion, professeur d’économie à Saint Cyr, co-créateur du blog les iconoclastes, l’économie pour les nuls et les autres http://econoclaste.org.free.fr/, auteur du livre « sexe drogue et économie, pas de sujet tabou pour les économistes. »

C’est une question que beaucoup se posent. On peut trouver des réponses en pianotant sur internet, en suivant des cours de bourse en ligne mais tout ça ne marche pas très bien. 

La première façon de devenir riche c’est de naitre au bon endroit et au bon moment. Faite naitre Bill Gates dans un village reculé de la république centrafricaine, il sera loin de gagner 80 milliards dans sa vie. L’endroit ou vous naissez fait l’essentiel de la différence.

Le simple fait d’être né en France garantit automatiquement d’avoir un revenu qui nous classe d’entrée dans les 10 % les plus riches de la planète. Un pauvre en France est un riche dans le monde.

Un des meilleurs prédicteurs du revenu que l’on aura plus tard est le revenu et la catégorie sociale de nos parents. En économie aussi, la pomme ne tombe jamais très loin du pommier.

Naitre au bon moment : une série d’études montre qu’il y a là aussi une très grande injustice. Si vous finissez vos études dans la même université une année de récession ou une année d’expansion économique, votre revenu ensuite sera entièrement modifié pour une grande partie de votre vie. ll faudra 15 ans pour rattraper le retard pris au début de la vie professionnelle en terme de salaire.

La part du talent et de l’effort dans le fait de devenir riche est difficile à évaluer. En général on devient riche en travaillant beaucoup, en créant des entreprises, en étant sur la bonne activité : ce sont des conditions nécessaires mais pas elles ne sont pas suffisantes.