On passe un tiers de sa vie dans sa chambre à coucher. Ça vaut le coup de soigner son aménagement, non ? recherchez le confort, l’intimité, le sentiment de sécurité. Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les points suivants :

la sensation de bien-être ne répond pas aux mêmes critères pour tous, mais en règle générale :

–   évitez les matières synthétiques, les composants toxiques,(comme les peintures laques), évitez les couleurs criardes. Les adeptes du Feng shui préconisent d’y cacher les miroirs dans un placard ou sous un linge.

–   privilégiez les  matières naturelles, une ambiance calme, des couleurs et des lumières douces,  une déco épurée avec peu de meubles mais choisis avec soin. Utilisez un diffuseur d’huiles essentielles choisies, faites tinter un bol tibétain…

–   au moment de dormir, obtenez silence et obscurité totales.

–  c ôté température soyez raisonnable : pas plus de 18°C : 16°C semble être la température idéale pour bien dormir.

–   on n’est pas tous sensibles de la même façon aux champs magnétiques : il n’empêche qu’il est recommandé de couper votre circuit électrique autour du lit pendant le sommeil, ou, au moins, d’éloigner les appareils électriques : radio-réveil, téléphone portable, la télé…  Certaines literies (comme Hustler Nest ) bannissent de leurs fabrications tous métaux ferreux et à base de laiton pour privilégier le montage avec tenon mortaise, cheville en bois, etc…

On change de position jusqu’à 60 fois par nuit !

Le soutien est indispensable. ce qui ne veut pas dire que vous devez dormir sur un matelas super dur ! l’accueil du matelas peut être très douillet, et le soutien assuré par la couche inférieure et le sommier

A deux, voyez large pour éviter de vous heurter : 160 cm au lieu de 140 cm. Pour la longueur ajouter 15 cm à votre taille.

Preférez des sommiers séparés même si le matelas est commun.

On élimine 5 à 7 DL de sueur par nuit

Aérez votre chambre tous les jours, passez régulièrement l’aspirateur sur le matelas, retournez-le de temps en temps et surtout… changez les draps souvent et lavez-les à 60°C.

Posez votre matelas sur un support respirant, et choisissez des matières hydro-régulatrices.

C’est la ouate qu’on préfère ?

On gagne du temps de sommeil grâce à une bonne literie. Comment la choisir ? La matière est primordiale.

La tendance latex naturel et latex synthétique

Le latex naturel ou végétal est  extrait de la sève de l’hévéa alors que le synthétique provient à 80% de dérivés du pétrole.

La dénomination « Matelas tout latex » ou « Matelas 100% latex » désignent des matelas ayant une âme uniquement en latex d’au moins 10 centimètres d’épaisseur.  Ils seront “d’origine naturelle” si l’âme comporte au moins 85% de latex d’origine naturelle.

La dénomination « matelas latex » désigne des matelas composés de plusieurs matériaux superposés dont la hauteur de latex représente au moins 60% de la hauteur de l’âme.  (il faut 85 % de latex végétal   pour obtenir l’appellation latex naturel en France alors qu’en Suisse il en faudrait 98 % !  )

Le latex naturel a plus d’élasticité, il évite donc les points de compression.

Autre critère de choix : le nombre d’orifices (de la taille d’un crayon) parce qu’ils font office de thermorégulateurs.

Naturel ou synthétique, il faut le combiner avec un sommier à lattes.

Revisiter les classiques : la laine de mouton 100 % vierge

Par nature anti-bactérienne et autonettoyante, elle peut absorber et rejeter jusqu’à un tiers de son poids d’humidité. C’est aussi la meilleur régulateur thermique !

L’allergie à la laine ? elle n’existe pas !  Si allergie il y a, c’est au traitement chimique qu’on lui a fait subir, ou à la laine morte, ancienne et mal aérée. On choisit une laine  qui a évité tannage, teinture et traitements. Celle de Nouvelle-Zelande serait de meilleure qualité, parce que les moutons de là-bas sont sur un sol qui n’a jamais connu de traitement. L’appellation « bio » prendrait alors tout son sens…

Si la laine est placée sous le matelas, comprimée, ou si elle n’est pas accessible pour l’aérer et la nettoyer, elle perd ses capacités. Vous vous imaginez porter un pull que vous ne soigneriez jamais ?

Faire l’amour prépare aussi au sommeil

Il faut se détendre, se relaxer ! Exit la télé, l’étude, le grignotage au lit ; même lire un bon livre devrait se faire dans un autre lieu. Pour bien dormir, la seule activité que vous pouvez faire dans votre chambre à part ronfler, c’est faire l’amour. Parce qu’avec le plaisir le cerveau produit des endomorphines aux effets relaxants.  D’ailleurs il paraîtrait que les personnes qui changent le plus souvent leur literie ont des rapports sexuels plus fréquents que la moyenne, sans doute parce qu’elles sont plus attentives à leur bien-être au lit ?

JA

ce qui est primordial pour bien dormi

pour Sebastien Veyres, AOR  : choisir la qualité et le naturel : un Somnüs, le seul produit 100% naturel à ma connaissance, la rolls du matelas.

pour Laurent, hyper-actif :  chaque soir avant de m’endormir, je me remémore ce qui s’est passé de bien dans ma journée et je retiens le meilleur.

pour Jeanine, adepte de la méditation

vérifier que tout mon corps est bien relâché, (la machoire est un bon indicateur !) et laisser les pensées me traverser sans m’attarder sur aucune.

pour Paul, qui se lève tôt,

j’aime ces instants où je quitte la conscience pour me laisser aller au sommeil, c’est l’un des bons moments de la journée.