Il y a des jours comme ça

Il y a des jours comme ça, où l’on se lève grognon, où l’on juge le soleil pas assez présent, le café pas assez fort, notre entourage pas assez chaleureux… Un état d’esprit tristounet que Montesquieu, ce veinard, ne connaissait pas ! « Je m’éveille le matin avec une joie secrète : je vois la lumière avec une sorte de ravissement. Tout le reste du jour, je suis content ». Une bonne nature ce Montesquieu. Et si cet été, on décidait de s’approprier sa façon de penser ?
Peter, le randonneur de la page 46, me confiait l’autre jour : « J’ai pris ce chemin 100 fois, et pourtant je continue à découvrir à chaque passage un autre paysage ». Florence (p 27), prend le temps d’observer le biotope autour de la lentille d’eau qu’elle a fait creuser au fond du jardin : « j’en profite pour remercier dieu, le diable ou la chance d’être là ».
Peut-être que tout se joue dans ce rapport sans cesse renouvelé avec ce qui nous entoure, dans un émerveillement entretenu, dans le sentiment de vivre des moments uniques.
STRADA la vie d’ici vous y invite à travers des sujets simples, qui ont pour fil conducteur la découverte de ce qui est là, sous notre nez, sous nos yeux, à portée de main : la nature, omniprésente ; les gens d’ici ; et quelques trucs pour que vous tiriez le meilleur des plaisirs de la vie.
Autrement dit, qu’importe la manière – en marchant, en rêvant, en jardinant, en bricolant… – pourvu qu’elle soit jubilatoire !

Joëlle ANDREYS – été 2009

 Vos courriers 

30 aout : Je trouve STRADA plein de fraîcheur, de simplicité. J’irai même jusqu’à dire de naïveté dans sa conception. Pour moi c’est ce qui le rend différent et surtout plus attrayant.En consultant le site, j’ai vu que vous étiez à la recherche d’un conseiller commercial avec de plus, un bon niveau d’études et de l’expérience ! J’ai peur pour l’avenir !! C’est comme si vous mettiez le loup dans la bergerie.

Ce qui donne son caractère exceptionnel à votre revue, c’est je trouve l’absence de notion de profit systématique que recherche je pense, chaque bon commercial qui se doit, d’aujourd’hui.J’espère sincèrement que vous trouverez la « perle rare » pour optimiser au mieux la diffusion, la vente de votre magazine sans trop de répercussion sur le principe général qui en jaillit à l’heure actuelle dés les premières pages.Bonne réussite et surtout bonne continuation dans le « renouveau ». Dominique V

2 aout : Les thèmes traités dans votre revue sont très intéressants. et j’ajoute que je suis particulièrement sensible à la présentation ; qualité de l’illustration, mise en page. c’est inventif et de bon goût. Bravo ! Paule de Monistrol sur Loire.

 25 juillet : C‘est une joie à chaque fois renouvelée que de découvrir votre publication. vous vous attachez à la découverte de ce qui nous est proche. Michel de Brives Charensac

12 juillet : Quand la Strada vous rend visite, la journée devient radieuse. Patrick de Monistrol sur Loire

10 juillet : Toujours une belle fraîcheur dans l’ écriture. Ca fait vraiment plaisir à lire. Vincent (95)

10 juillet : Les personnes de la Haute-Loire, et même de la Loire et du Rhône (qui ont des résidences secondaires ici) sont demandeuses de ce magazine. Il est vrai que cette publication est d’une grande qualité. Une très belle initiative qui a une belle dynamique et une belle ampleur : merci et félicitations.L’audace d’une telle initiative est belle et mérite d’être saluée. Pierre-Olivier de Rosières“Je ne vois qu’une seule façon de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher.” Bergson “Pourvu que la route soit longue”

8 juillet : Un beau numéro avec pleins de saveurs et de belles attentions, à l’image de sa rédactrice en chef. Georges – le Puy

8 juillet : Votre magazine est vraiment très intéressant, je le lis avec plaisir. médiathèque de Brioude

7 juillet : J‘ai bien recu votre mail « crypté » que je n’arrive pas à décoder lol !Ce n’est pas grave car j’ai eu entre les mains la mouture de strada pour l’été, il est toujours aussi joli. Au plaisir de vous lire D.G.

6 juillet : Des éditos comme celui ci, c’est du BONHEUR assuré Joëlle, Goudet

6 juillet : Merci pour ce bout de rayon de soleil… Même si on le sait, la tentation de redevenir râleur est souvent la plus forte… Régis Marcon (…) doit probablement tirer de la philosophie de Montesquieu, non? En tout cas il est également de bonne inspiration. Marie-Bénédicte Yssingeaux.

27 juin : J‘ai fini aujourd’hui STRADA. Toujours aussi varié et intéressant, bien illustré et instructif !!! Vraiment encore bravo..je suis admirative… Je trouve Marius et Mémette supers. Dominique (69)