Les défis, Ecolothique, Au jardin, CHEZ MOI

Le 28 juillet 2023

Faire attention à sa consommation d’eau, utiliser l’eau de de pluie, douce, tempérée et gratuite. Comment la récupérer et pour quel usage ?

système eau de pluie

1. L’eau de pluie tombe sur le toit 2. puis glisse sur les gouttières . 3. Elle suit la descente de gouttière 4. et est ensuite acheminée vers la cuve d’eau de pluie 5. Elle traverse un filtre. Pour finir, l’eau est stocker dans la cuve 6. En attendant être redistribué. Le trop plein doit être évacué pour ne pas abimer le mur et le fondations de la maison.

Avec un toit de 100 m2, on pourrait récupérer plus de 50 m3 d’eau de pluie par an !

Référence pluviométrie moyenne 2022 en Haute-Loire

Ce don du ciel n’est pas open bar

Pas utilisable en eau potable, ni dans le lave-vaisselle, (tout ce qui est en lien avec l’alimentaire est proscrit) ni recommandé pour la douche, l’eau de pluie peut être utilisée pour tout le reste, mais avec sobriété.

Voici des exemples d’utilisation, très contraints voire interdit en cas d’alerte sécheresse :

  • arrosage du jardin
    • pour laver une terrasse, les vélos, une voiture
      • pour remplir une piscine (utiliser un système de filtration et vérifier le Ph)
        • pour jouer à la bataille d’eau

          Stockage grand format

          Quelques prix approximatifs :

          • Citerne souple 4 000L = 380 €
              • Cuve à enterrer 5 000L = 2 000 €
              • Cuve de stockage aérienne 10 000L = 4 000 €

              Comment on s’équipe ?

              Plan 1 : En appartement, on sort les bassines et les jarres sur le balcon ! En copropriété, on initie une étude d’implantation d’un récupérateur d’eau à l’immeuble et de ses usages communs.

              Plan 2 : Vous avez un toit ? N’attendez pas pour installé un récupérateur. Le principe ; on détourne l’eau de la descente de gouttière dans notre récipient. Cuve de récupération en bois, cuve opaque 100L en plastique alimentaire (170 € )récupérateurs stylés… On ne posera pas la question du trop plein pour éviter des inondations, par exemple avec un clapet anti-retour.

              À savoir

              Pour garder l’eau en bon état, il faut :

              Un filtre anti feuille en haut -de la gouttière (appelé crapaudine, en référence aux jours où il pleut des crapauds)

              Un raccord de la gouttière à la cuve avec un filtre pour éviter les impuretés moins grosses (grenouilles).

              Une cuve enterrée (2 000à 8 000€) permet de garder l’eau à la température positive et constante, elle se dégrade moins vite.

              Pour la redistribuer,

              si elle est hors sol, la gravité fera son office, un simple robinet suffira. Enterré ou situé en dessous de la zone d’utilisation, on l’équipera d’un système de pompage. Attention au gel ! En gelant, l’eau se dilate. Si on et soumis à plusieurs jours de gels par an on n’oubliera pas de vidanger sa cuve aérienne avant l’hiver et de laisser le robinet ouvert Certains modèles, comme les cuves souples, résistent à des températures négatives.

              Pour une utilisation à l’intérieur du domicile,

              si on organise un réseau d’alimentation en eau de pluie est pluie de son logement, totalement indépendant du réseau public, alors on peut utiliser l’eau de pluie pour des usages plus courant; comme le lavage des sols, le lave linge, les chasses d’eau des WC…

              Il faut savoir que l’eau de pluie est plus douce que l’eau potable.

              L’eau douce préserve les canalisations et induit des économie d’énergies .Elle nécessite moins d’utilisation de savons et de produits détergents. Cela représenterait un gain d’environ 250€ par an pour une famille de quatre personnes. C’est aussi un gain pour la collectivité (le traitement des eaux usées est plus light), et un gain pour l’environnement (moins de contaminations par produits détergents).

              Nombreux sont ceux qui regrettent de n’avoir pas prévu, dès la construction de leur maison, un double circuit d’alimentation en eau : eau du réseau/ eau de pluie. Une fois les travaux terminés, c’est plus compliqué de repercer un mur et une cloisons pour utiliser l’eau de pluie en usage domestique.

              Une chasse d’eau utilise jusqu’à 9 l d’eau pour les anciens modèles : un gaspillage d’eau potable de près de 10 m3 par personne et par an.

              Allo futurs acquéreurs ou constructeurs, pensez à récupérer l’eau de pluie !


              L’avis du pro’

              Hilaire Balandre, vous êtes expert en solutions d’eau biocompatible, société eau vivante, quel est votre avis : pourrait-on boire l’eau de pluie ?

              Hilaire Balandre
              Hilaire Balandre, société eau vivante

               » Il n’y a pas de difficulté à rendre une eau de pluie potable. Je préconise plutôt l’utilisation d’une cuve béton, qui reminéralise l’eau. Mais attention aux anciens fibrociments à base d’amiante. J’installe un système de filtration et u procédé UV qui gère la bactériologie. Avant d’investir, interroger vous : combien de litres d’eau a t-il fallu pour fabriquer ce matériel ? Potabiliser soi-même son eau peut être nécessaire pour des habitats isolés mis ce n’est pas forcément un acte écologique »

              Laisser un commentaire

              Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

              A découvrir

              Vivre HEUREUX en Haute-Loire Publi-rédac

              ETRE BIEN, LES UNS LES AUTRES

              Le 13 juin 2024

              Vivre HEUREUX en Haute-Loire

              Vivre en heureux en Haute-Loire : D’ici 25 ans, le nombre de personnes dépendantes en Haute-Loire devrait significativement augmenter. On parle de 5 000 personnes supplémentaires, soit autant de potentielles personnes âgées et handicapées. Ils devront être accompagnées dans leur quotidien Le Département de la Haute-Loire. Chef de file des solidarités humaines sur le territoire, […]

              VULCAR CHEMINÉES ROYER Publi-rédac

              CHEZ MOI, Energies

              Le 20 mars 2024

              VULCAR CHEMINÉES ROYER

              Vulcar Cheminées Royer : le conseil architectural, le choix de votre poêle, sa pose et jusqu’à l’entretien : une seule équipe, la nôtre. Vulcar cheminéeS Royer : Plus de choix, plus de plaisir Le poêle à bois bûche Hector Petit mais puissant, il restitue la chaleur pendant 8 à 12 heures. En plusieurs dimensions et […]

              L’ATELIER DU RÉSERVOIR Publi-rédac

              Entreprendre, EPOQUE

              Le 20 mars 2024

              L’ATELIER DU RÉSERVOIR

              Partenaire local  » Nous sommes force de propositions pour saisir de nouvelles opportunités avec vous, prêts à optimiser nos outils de production pour nous adapter à vos besoins. «  L’Atelier du réservoir : VOTRE PARTENAIRE LOCAL SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE NOS AUTRES MÉTIERS Tertiaire gestion de courrier, dématérialisation de documents, numérisation, saisie de données… Nettoyage de […]

              AUDIOSOLUTION : Appareils auditifs Publi-rédac

              ETRE BIEN

              Le 12 mars 2024

              AUDIOSOLUTION : Appareils auditifs

              VOTRE AUDITION au coeur de nos préoccupations Audiosolution : appareils auditifs ● BILAN Auditif OFFERT ● Profiter de L’OFFRE 0€ sur les appareils auditifs ● PROTÉGER VOS OREILLES ● Découvrez les DERNIÈRES TECHNOLOGIES Nos laboratoires de correction auditive en Haute Loire LE-PUY-EN-VELAY 39, place du Breuil 04 71 09 18 85 CRAPONNE/ARZON Chez Optique 43 […]

              (S’)INVESTIR dans les énergies renouvelables & locales Publi-rédac

              CHEZ MOI, Energies

              Le 12 mars 2024

              (S’)INVESTIR dans les énergies renouvelables & locales

              S’investir dans les énergies renouvelables et locales. Le réchauffement climatique s’emballe, des engagements sont pris au niveau international et européen pour la décarbonations de notre société, mais vous, de quoi avez-vous envie ? (S’)INVESTIR = S’investir dans les énergies renouvelables et locales Venez-vous informer sur les enjeux énergétiques de notre territoire Venez débattre des solutions […]

              auraprint-X