Associations, Miam miam, ART DE VIVRE

Le 15 mars 2024

amap gérée par des collégiens

« On installe combien de tables pour les producteurs qui livrent ce soir ? »

« On peut vous aider à décharger les légumes ? » 

 « Madame, vous voulez que j’aille chercher vos commandes ? Vous avez un sac ? » 

Voici les questions que l’on peut entendre dans la bouche des élèves de 5e. En effet, au collège Anne Frank de Brives-Charensac, les deux classes de 5e sont chargées du bon fonctionnement de l’AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). Une AMAP, c’est une association qui met en relation des producteurs locaux et bio (ou en conversion) avec des consommateurs. Les premiers sont tenus de fournir à dates fixes des produits commandés à l’avance. Les seconds règlent leur commande dès le début du contrat. Ils assurent ainsi aux producteurs un soutien et une visibilité précieuse sur les mois à venir. À l’AMAP des collégiens d’Anne Frank, on s’engage sur six mois. Les élèves se relaient chaque semaine au moment des distributions. Ils travaillent aussi sur le projet pendant leur temps de classe. 

D’où viennent les produits que nous mangeons ? Y a-t-il des agriculteurs près de chez moi ? Que trouve-t-on au marché ? Comment pousse une salade ou un plant de pommes de terre ? Quel est l’impact de mes choix alimentaires sur mon environnement et sur mon territoire ?

Autant de questions complexes dont les élèves doivent s’emparer pour bien comprendre les enjeux du projet. Pour ce faire, ils bénéficient d’une heure et demie hebdomadaire, dans leur emploi du temps. Cette heure est encadrées par deux enseignantes, Myriam Becuwe et Mélanie Cottier. « Il n’est pas question de dire aux élèves ce qu’ils doivent manger ni ce qu’ils doivent penser », insiste Marc Alcouffe, principal du collège. « Il s’agit de leur donner les clés pour comprendre le monde qui les entoure et les faire réfléchir. Nous sommes bien dans notre mission éducative. »

 S’occuper de l’AMAP, c’est aussi investir autrement les compétences scolaires 

Utiliser ses qualités rédactionnelles pour écrire des mails aux Amapiens. Bien s’exprimer à l’oral pour expliquer le projet aux producteurs que l’on souhaite intégrer. Faire de la géographie pour établir une carte des fermes… L’AMAP, c’est une façon d’utiliser dès à présent, dans la « vraie vie », ce qu’on apprend à l’école. Une belle façon de donner du sens aux apprentissages. Et puis c’est aussi pour les élèves l’occasion de faire preuve d’initiatives. En effet, quand il s’agit de communiquer sur les réseaux sociaux pour « recruter » des amapiens, ce sont eux qui donnent des conseils aux adultes et qui créent librement leurs contenus. 

Cette année, un nouveau projet a émergé autour de l’AMAP. Les 5e continuent à gérer le quotidien, les 3e travaillent sur la question de l’accessibilité. Qu’est-ce que la précarité alimentaire ? Comment fonctionne l’aide alimentaire ? Et si on permettait à des familles en difficulté financière de devenir des amapiens à part entière ?  

une ambitieuse aventure

amap gérée par des collégiens 2

Tous les élèves du secondaire élisent, depuis plusieurs années, des éco-délégués chargés à la fois de réaliser des actions de développement durable et de sensibiliser leurs camarades sur les enjeux environnementaux. Or, il est difficile de faire vivre des projets quand on n’est pas tous dans la même classe et qu’on n’a pas de temps dédié dans la semaine pour travailler avec les professeurs. Pour éviter le découragement des éco-délégués et donner de l’ampleur à l’éducation au  développement durable (EDD), l’équipe pédagogique du collège Anne Frank décide, en septembre 2021, d’impliquer des classes entières dans un projet d’envergure : monter une AMAP au collège. Tout le niveau 5e sera concerné. 

Une AMAP par des collégiens

Visite de ferme, sortie au marché d’Yssingeaux, jeu de la ficelle, selfood (selfie avec de la nourriture) : les activités sont multiples pour stimuler leur curiosité. Mais s’occuper de l’AMAP, c’est aussi investir autrement les compétences scolaires : utiliser ses qualités rédactionnelles pour écrire des mails aux Amapiens, bien s’exprimer à l’oral pour expliquer le projet aux producteurs que l’on souhaite intégrer, faire de la géographie pour établir une carte des fermes… L’AMAP, c’est une façon d’utiliser dès à présent, dans la « vraie vie », ce qu’on apprend à l’école. Une belle façon de donner du sens aux apprentissages. Et puis c’est aussi pour les élèves l’occasion de faire preuve d’initiatives : quand il s’agit de communiquer sur les réseaux sociaux pour « recruter » des amapiens, ce sont eux qui donnent des conseils aux adultes et qui créent librement leurs contenus. 

En mai 2022, les premiers contrats de six mois ont été lancés avec succès.  Depuis, plus de quarante familles adhèrent et viennent chercher leurs produits chaque semaine au collège. Enseignants, habitants du quartier, parents d’élèves, ou même parfois employés qui travaillent à proximité : tout le monde peut devenir amapien. Pendant les vacances scolaires, les distributions ont lieu à la Maison pour Tous de Brives-Charensac. L’AMAP propose un libre choix parmi une grande diversité de produits : des légumes, des produits laitiers, du miel, des œufs, de la farine, du pain, des lentilles, tous types de viande, des confitures, etc. …  Et si on ne veut pas commander toutes les semaines, il existe un système de jokers. 

Un nouveau projet

Cette année, un nouveau projet a émergé autour de l’AMAP : tandis que les 5e continuent à gérer le quotidien, les 3e travaillent sur la question de l’accessibilité. Qu’est-ce que la précarité alimentaire ? Comment fonctionne l’aide alimentaire ? Et si on permettait à des familles en difficulté financière de devenir des amapiens à part entière ?  Les élèves ont rencontré l’anthropologue Bénédicte Bonzi, ils ont lu des textes de grands auteurs qui parlent de nourriture, ils se sont rendus au restaurant solidaire de Brioude, La Tablée, pour découvrir comment fonctionne un projet de solidarité alimentaire. Prochainement, ils présenteront l’avancement de leur projet lors de l’agora de l’accessibilité alimentaire, le 22 mars à la Maison pour Tous de Brives-Charensac. Venez les écouter et les encourager à poursuivre !

Rejoindre l’AMAP

Si vous souhaitez rejoindre l’AMAP sur le prochain contrat (mai-octobre 2024), vous pourrez passer commande sur clic’amap entre le 1er et le 30 avril à l’adresse suivante www.clicamap.org. Avant cela, il faut demander votre création de profil (sans engagement) en adressant un mail à amap.collegiens.annefrank@gmail.com .

Pour plus de renseignements, vous êtes les bienvenus tous les mardis de 16h45 à 17h45 pour voir comment se passe une distribution et discuter avec les amapiens et les producteurs. Vous pouvez aussi poser vos questions par mail à l’adresse mentionnée plus haut.

  • Distributions tous les mardis de 16h45 à 17h45 au collège (ou à la MPT de Brives pendant les vacances).
  • 19 mars 2024 : distribution spéciale avec un intervenant des JVE de Côte d’Ivoire (Jeunes Volontaires pour l’Environnement) et les élèves de 3e
  • 22 mars 2024: participation des élèves à l’agora de l’accessibilité alimentaire
  • 1er avril au 30 avril 2024: souscription aux nouveaux contrats
  • 7 mai 2024 : démarrage de la nouvelle saison de l’AMAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

VULCAR CHEMINÉES ROYER Publi-rédac

Energies, CHEZ MOI

Le 20 mars 2024

VULCAR CHEMINÉES ROYER

Vulcar Cheminées Royer : le conseil architectural, le choix de votre poêle, sa pose et jusqu’à l’entretien : une seule équipe, la nôtre. Vulcar cheminéeS Royer : Plus de choix, plus de plaisir Le poêle à bois bûche Hector Petit mais puissant, il restitue la chaleur pendant 8 à 12 heures. En plusieurs dimensions et […]

L’ATELIER DU RÉSERVOIR Publi-rédac

Entreprendre, EPOQUE

Le 20 mars 2024

L’ATELIER DU RÉSERVOIR

Partenaire local  » Nous sommes force de propositions pour saisir de nouvelles opportunités avec vous, prêts à optimiser nos outils de production pour nous adapter à vos besoins. «  L’Atelier du réservoir : VOTRE PARTENAIRE LOCAL SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE NOS AUTRES MÉTIERS Tertiaire gestion de courrier, dématérialisation de documents, numérisation, saisie de données… Nettoyage de […]

AUDIOSOLUTION : Appareils auditifs Publi-rédac

ETRE BIEN

Le 12 mars 2024

AUDIOSOLUTION : Appareils auditifs

VOTRE AUDITION au coeur de nos préoccupations Audiosolution : appareils auditifs ● BILAN Auditif OFFERT ● Profiter de L’OFFRE 0€ sur les appareils auditifs ● PROTÉGER VOS OREILLES ● Découvrez les DERNIÈRES TECHNOLOGIES Nos laboratoires de correction auditive en Haute Loire LE-PUY-EN-VELAY 39, place du Breuil 04 71 09 18 85 CRAPONNE/ARZON Chez Optique 43 […]

(S’)INVESTIR dans les énergies renouvelables & locales Publi-rédac

Energies, CHEZ MOI

Le 12 mars 2024

(S’)INVESTIR dans les énergies renouvelables & locales

S’investir dans les énergies renouvelables et locales. Le réchauffement climatique s’emballe, des engagements sont pris au niveau international et européen pour la décarbonations de notre société, mais vous, de quoi avez-vous envie ? (S’)INVESTIR = S’investir dans les énergies renouvelables et locales Venez-vous informer sur les enjeux énergétiques de notre territoire Venez débattre des solutions […]