TEMOIGNAGE – Longtemps, j’ai pensé à participer à un atelier d’écriture. J’écrivais déjà un peu mais je ressentais l’envie de me soumettre à une contrainte émanant d’une autre personne et de partager le goût de l’écriture avec d’autres. Cependant je craignais le regard des autres et la page blanche. Je me suis donc rendue, un samedi après-midi, sur les lieux de l’atelier itinérant Tisseurs de Mots qui se déroulait cette fois-ci près de chez moi, à Cayres.

Nous sommes accueillis très chaleureusement par la bibliothécaire qui nous offre boissons et petits gâteaux de sa confection. Igor, l’animateur attentif, bienveillant, « lance » la proposition. Ce jour-là, il s’agit de réagir aux extraits d’un livre retranscrits sur des bouts de papier pliés et rassemblés. Nous tirons quatre bouts de papier et rédigeons quatre textes que nous mettrons en page sur un carton à quatre volets, le support lui-même étant source d’inspiration. Igor Chirat, l’animateur, nous demande d’imaginer que les textes nous sont adressés et que nous y répondons.
Je ne me contrains pas à choisir un correspondant imaginaire car je sais qu’il s’imposera à moi à la lecture des textes. En effet le déclic est immédiat, magique. Je suis dans une sorte de bulle suspendue dans le temps. Tous, nous écrivons, nous écrivons… comme si nous l’avions toujours fait, comme dans une urgence, une nécessité. Pas de page blanche en vue, chacun se prend au jeu de l’écriture et se laisse emmener.

Pour ma part, je me suis donné comme autre consigne d’écrire vrai et juste, sans concession au beau.

La lecture, qui reste libre, est un autre temps fort de l’atelier, un temps de transmission, par la voix. Je ne renoncerai pas à ce plaisir nouveau de partager mon texte fraîchement écrit et d’écouter les différents chemins pris par les autres écrivants.
Touchés par les imaginaires et les sensibilités à fleur de texte, chacun commente avec le plus de délicatesse possible, par effleurements, sans entrer dans l’intime, et surtout sans juger. Pour un peu, on se prendrait pour de vrais écrivains en réunion.
Puis on enchaîne avec une autre proposition. Igor nous demande de nous promener dans la bibliothèque pour y cueillir des mots sur des livres. Avec des consignes pour structurer, nous en ferons des poèmes. Là encore, les échanges sont riches et le temps s’écoule trop vite : on a envie d’écrire encore et encore avec notre vocabulaire modeste, simple, mais qui nous emporte sur le papier et dans nos échanges.
Le samedi suivant, l’atelier aura lieu dans l’atelier d’une sculptrice et promet d’être aussi très inspirant.

 

tisseurs de mots en plein air

tisseurs de mots en plein air


L’ ATELIER D’ECRITURE

Un espace d’expérimentation et de création

Un animateur propose des pistes pour écrire, encourage et accompagne. Le groupe permet d’écrire parmi d’autres et de laisser de multiples échos résonner, c’est un soutien dans la recherche qui s’engage.
L’ateleir est un moment pour soi, un moment privilégié, sans perturbation, comme si le temps s’arrêtait quelques instants.
L’animatrice/teur de l’atelier ouvre une piste, propose un chemin, parfois jalonné de contraintes qui aident à trouver des appuis, à apporter de la matière. Chacun se saisit de ce qui lui parle, de ce dont il a besoin pour démarrer et… se lance dans l’écriture.
Ensuite, chaque participant est invité à lire son texte, et l’animateur/trice mais aussi les autres participants font un retour pour exprimer ce qu’ils ont entendu, ressenti à l’écoute du texte. (Chacun est libre de ne pas lire son texte)

La proposition d’écriture, le point d’appui, l’impulsion
Elle autorise tous les écarts par rapport aux contraintes qu’elle contient ; la visée est de permettre à l’écriture de surgir, de laisser chacun explorer son univers ; elle n’est pas de répondre à une commande stricte.
Les propositions sont nourries par des textes, des images, des sculptures, des peintures, des consignes ludiques, des mots que l’on aura cueillis ici ou là… pour leurs images, leurs évocations, leur construction formelle, les enjeux et les jeux qu’ils contiennent. Cela conduit à l’association d’une ouverture – pour que chaque participant puisse donner à voir son univers personnel – et d’une contrainte.

Le partage des lectures, un retour bienveillant
la bienveillance n’empêche pas une sincérité dans ce qui s’échange. L’écoute de chacun est sollicitée, est aiguisée. Le groupe devient un moteur de la recherche personnelle. Il permet de tisser des liens, d’aider à percevoir une partie des enjeux que soulève l’acte d’écrire et d’entendre plus distinctement leurs voix (voies) plurielle.
L’animatrice/teur de l’atelier ne se place pas du côté de la rigueur d’une langue classique. Au contraire, il lui arrive de chercher à tordre cette langue, à la déstructurer. Il reçoit les textes et prolonge la réflexion amenée par l’écriture en soulignant les lignes forces. Il veille à la place de celui qui écrit et préserve sa sensibilité, la lecture d’un texte étant un moment d’exposition délicat.
L’animateur est un peu comme un gardien de phare qui éclaire un chemin et veille aux croisements des lectures, au tissage des mots.

On est tous des écrivains en puissance.
Toute personne possédant ou non des facilités pour écrire, bonne ou mauvaise en français et surtout curieuse, peut expérimenter et partager un travail créatif d’écriture avec d’autres. L’animateur est là pour faciliter le passage à l’écriture, et ça marche !
La grande majorité des participants aux ateliers d’écriture écrit uniquement en atelier. Et cela crée du lien, des rencontres entre les personnes et différentes associations.

TISSEURS DE MOTS, atelier d’écriture itinérant
L’association Tisseurs de Mots, créé en 200 propose des ateliers d’écriture itinérants en Haute Loire, Cantal et Puy de Dôme.
Igor CHIRAT, le fondateur, diplômé du DU Animateur d’ateliers d’écriture de l’Université Paul Valéry de Montpellier, et deux autres Tisseurs Monique OLLIER et Véronique LERAY, font cheminer dans l’écriture depuis plusieurs années.  Sa démarche s’appuie sur une proposition d’écriture construite en écho au travail d’un artiste, romancier, poète ou scénariste BD, peintre, photographe ou plasticien, une sculptrice comme Frederike LÛERS au BOUCHET SAINT NICOLAS… Il s’agit d’exploiter la médiation de ces œuvres, pour permettre aux participants des ateliers, d’entrer dans l’écriture. Igor apprécie aussi la construction de projets avec un lieu, une structure, un enjeu de travail de l’écriture…
En 2012-2013-2014, « Tisseurs de Mots » ont organisé des ateliers d’écriture réguliers à Brioude, à Saint Germain Lembron, dans le pays de Cayres – Pradelles et dans le Pays de Saugues. Les »Tisseurs de Mots » propose aussi: un Café Jeux d’écriture régulier à Brioude.
Le prolongement
Les Tisseurs aiment dessiner des liens, construire des passerelles : tantôt ils sont accueillis dans un atelier de sculpture, tantôt ils reçoivent un auteur…d’autrefois encore, les textes produits sont mis en théâtre comme ce fut le cas avec « Des livrez-vous » par la Cie le Souffleur de Verre .

Les formules
Le cycle d’ateliers en Pays de Cayres Pradelles
trois jours pour partir à la rencontre du territoire et de ses habitants …
Dates : les samedis 24 janvier 2015, 21 mars 2015 et 6 juin 2015.
contact : Marion Decultis, Communauté de Communes de Cayres Pradelles : 04 71 57 88 00, culture@ccpcp.fr
L’atelier d’écriture continuée
Cet atelier s’adresse à ceux ou celles qui désirent creuser une idée ou un projet d’écriture personnel sans trouver la petite étincelle, à ceux ou celles qui souhaitent se donner le temps de suivre le fil de leur écriture sans forcément savoir où cela pourra les mener.
Ce dispositif propose un cycle de rendez-vous réguliers dans un groupe fixe, avec un temps d’écriture sur le projet et un temps d’échange sur les textes où l’animateur soutient, relance, questionne.
Cycle de 7 ateliers d’écriture pour un groupe de 6 à 7 personnes. Il est demandé une participation financière
Dates : un jeudi sur deux, de 14h30 à 17h : 18 septembre, 2 et 16 octobre, 6 et 20 novembre, 4 et 18 décembre
Lieu : autour de Brioude, à définir en fonction des participants.
Accueillir un atelier d’écriture régulier dans votre lieu ? Tisseurs de Mots peut vous aider à concrétiser ce projet

Agenda 2014
20 septembre 2014 Atelier d’écriture à St Germain Lembron
21 septembre de 10h à 17h, Atelier d’écriture à Langeac
20 septembre 2014 Atelier d’écriture itinérant en Pays de Saugues
25 septembre 2014 Les jeudis de l’écriture à Brioude
18 septembre, 2 et 16 octobre, 6 et 20 novembre, 4 et 18 décembre 2014 Atelier d’écriture continuée
tisseursdemots@hotmail.fr / 09 81 08 38 00.
www.tisseursdemots.org/