c Photoroller-Fotolia.com
c Photoroller-Fotolia.com

Les artisans de Haute-Loire qui construisent en ossature bois se différencient par leur style de construction mais se rejoignent sur les multiples avantages du matériau et de la technique. Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points suivants

Marc Haon, ébéniste bien connu sur la place du Puy pour ses agencements de bars, construit également des maisons et surtout des extensions en ossature bois.

Envie de volume ? Une extension bois transformera une maison en offrant un nouvel espace organisé en un grand salon, une belle cuisine ou une superbe chambre avec ouverture sur une terrasse. «Le bois est un matériau neutre qui s’adapte aussi bien à une extension de maison ancienne que de maison très moderne. On choisira sa couleur – les bois thermo-traités, par exemple, donneront une jolie teinte brunie – et en rajoutant de la pierre ou du crépi, la gamme de rendu est infinie… »

La technique est rodée : les châssis sont fabriqués en atelier, leur structure est coupée en butée avec une précision absolue ; en coupe d’onglet en faîtage. Etrésillonés à 590mm, les châssis emprisonnent parfaitement les panneaux d’isolants standards de 135×90. L’isolation ainsi emprisonnée dans les caissons ne présente aucun pont thermique et dure dans le temps… «alors que l’isolant standard scotché au barnier derrière les plaques de placo s’avachit et perd de l’efficacité

«A notre époque, l’ossature bois est la solution irremplaçable pour réaliser une extension ou construire une maison», affirme énergiquement Marc Haon. «L’ossature bois est fonctionnelle, saine parce que perméable, rapide à construire, moins onéreuse que d’autres solutions, et, en plus, elle respecte l’environnement.» Marc Haon s’attache à réussir une intégration paysagère harmonieuse, et, rappelle-t-il, «nos clients font travailler une entreprise locale ! »

L’ossature bois, un système parfait pour agrandir l’espace d’une maison

Alain Bancal

Les maisons construites par Alain Bancal mettent en valeur le solivage en belles pièces de bois massives, entre lesquelles sont insérés des caissons bois. «On pourrait parler de construction à mi-chemin entre le poteau-poutre et l’ossature bois, précise t-il. Je trouve que ce système correspond mieux à l’esprit des maisons anciennes de notre région».

Pour les structures en bois massif, il utilise des bois de pays : douglas, sapin, épicéa, du bois issu de forêts gérées durablement et proches du lieu de construction.

Le bois est un matériau isolant mais ce n’est pas son seul avantage : «La légèreté du matériau nécessite des fondations minimum, qui n’ont qu’un faible impact sur l’environnement. Je construis des maisons écolos, recyclables à quasi 100% depuis que nous n’utilisons plus de colle dans nos panneaux

Bien sûr, le résultat final dépendra des matériaux utilisés : «Nous conseillons à nos clients des matériaux durables, malheureusement plus chers à l’achat que les matériaux gris, c’est-à-dire à haut coût de recyclage».

Alain revient sur ses années de scolarité, lorsque sa sensibilité écologique avait été charmée par la découverte de la photosynthèse, sans doute à l’origine de sa vocation : les forêts stockent du CO2 et restituent de l’oxygène, ce qui fait du bois un véritable piège à CO2. Mais surtout, pour Alain Bancal «Le bois est un matériau vivant, au sens propre. On peut même se poser la question de savoir si le terme «matériau» est approprié. Il est mort sous forme de charbon de bois, mais dans tous ses autres états il vit, de la sève circule, il est chaud. Complètement différent d’un minéral ou de l’aggloméré de ciment, dont sont construites la plupart de nos maisons ».

Pour les courageux ———————————————

Les personnes courageuses, et un peu «techniques», peuvent économiser 1/3 du budget global de la construction d’une maison si elles prennent en charge elles-mêmes la pose de l’isolant et du galandage intérieur, et jusqu’à 2/3 si elles s’occupent aussi du bardage extérieur et de la pose des menuiseries.

Ventilation sommaire du budget d’une structure ossature bois

travaux

carcasse

(fabrication et installation des châssis sur site)

OSB ( tripli)

de contreventement

+ bardage

+ menuiserie (portes/fenêtres/baies vitrées)

+ tuilage

isolation

+

galandage intérieur

budget global en%

Environ 33%

Environ 33%

Environ 33%

La maison en paille de Bernard & Babette CABUT

Ils manquaient de place pour recevoir leur nombreuse famille et leurs amis, alors ils ont réfléchi à une solution naturelle, écologique et économique, et leur chantier ressemble à leur philosophie de vie.

209 € pour isoler leur maison en bottes de paille. 209 € et c’est tout.

Les CABUT ont choisi une ossature bois en douglas local non traité, juste un peu d’huile de lin. Trois semaines ont suffi pour monter les bois déjà préparés. Un bardage extérieur brut de sciage qui noircira avec le temps viendra habiller l’ossature. Le chauffage et l’eau chaude sanitaire fonctionneront en géothermie, un système qu’ils ont été parmi les premiers à expérimenter il y a 14 ans et qui leur donne entière satisfaction.

Scieurs, charpentiers, électriciens, maçons et plombiers du coin se succèdent sur le chantier mais, pour la phase isolation, la main d’œuvre, c’est les amis ! et ils sont nombreux à venir de loin pour passer un week-end festif «bottes de paille» en compagnie de Bernard et Babette.

«C’est important de travailler en s’amusant !»