s’éclairer

– des bougies

– des allumettes

– des lampes LED à manivelle

Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points ci-après

se chauffer

– un chauffage au bois

– du bois d’allumage et du bois sec

– mais où sont passées les allumettes ?

– ou un chauffage d’appoint du type zibro avec un bidon de pétrole adéquat

– je veux savoir qui s’est servi des allumettes en dernier !

– rassembler les activités jour et nuit dans une même pièce.

– plus notre habitat est isolé, moins on a besoin de le chauffer…

se nourrir

– une gazinière, ou au moins un bruleur au gaz.

– un crochet et un sac étanche pour mettre ses aliments au frais et à l’abri

– c’est le moment d’utiliser ce qui se trouve dans le congélateur

 

entretenir du lien social

– un vieux téléphone, vous vous souvenez ? ceux à cadran, qui fonctionnent sans électricité

– une radio à pile (pour entendre les conseils des autorités sur la conduite à tenir)

– prévoir des jeux de société, des cartes et autres occupations ludiques pour les 7-77 ans

– de bonnes relations. On profiter de ces instants pour parler, communiquer, apprendre à se connaitre. On va voir ses voisins pour proposer de l’aide, éventuellement en trouver.

– en amoureux : on oublie pas les préservatifs, surtout si on n’a pas prévu le bébé dans 9 mois.

– une cafetière italienne

vos idées:

 

Christophe : Le chauffage bois est le mode chauffage le plus respectueux de la nature.

Le CO2 rejeté lors de la combustion du bois est équivalent au CO2 capté lors de la croissance de l’arbre. Et je préfère utiliser les arbres du coin pour me chauffer ! circuit court bien sûr !

Monique : j’ai une cheminée que je fais ramoner tous les ans, mais je ne m’en sers presque jamais. Je sais que les calories partent plus dans la cheminée que dans la pièce ! mais je garde une réserve de bois pour un hiver très rigoureux. Un jour, il faudrait que j’investisse dans un chauffage au bois performant.

 

Bénédicte : pour s’éclairer je préconise le douli ! un récipient circulaire ( style bocal du poisson rouge ) que l’on remplit d’eau et dans lequel on place une bougie. L’eau et les parois concaves amplifient la lumière de la bougie. C’est le moyen qu’utilisait jadis les denteliières

Jean-Noël : Il faut avoir de l’eau, et de quoi manger pour quelques jours, des aliments qui ne soient pas dans le congelateur : des conserves par exemple, que l’on est pas obligé de faire chauffer. Pour le cas où, j’ai aussi une couverture de survie et un poste à piles.

Hélène : pour faire cuire les aliments il faut se fabriquer une marmite norvégienne. Nécessite de l’énergie seulement pour monter en température. Voir résistance page 28 du magazine …

David : je pense qu’on doit soigner son réseau social de proximité : pas seulement pour la chaleur humaine,  mais aussi pour mettre en commun le groupe électrogène de l’un, la luge de l’autre pour ramener du bois, les connaissances en secourisme du troisième…