Outre-Atlantique on parle d’un courant YOLO pour  « You only live once » (On ne vit qu’une fois). Le chamboulement de nos modes de vie pour des raisons sanitaires et la crainte qu’a pu générer ce nouveau virus ont incité certains à oser enfin vivre comme ils l’entendaient. 

Oubliée, l’injonction sociétale ou familiale de « réussir sa vie ». 

Finie, la carotte du loisir pour accepter un travail contraignant. 

Les Yolos décident de vivre comme ils l’entendent, et sans attendre.

Ils ne se battent pas contre un système en place, 

ils en inventent de nouveaux, à côté. 
Et à Strada, on adore ça : les exemples fleurissent dans nos pages, saison après saison.

Depuis plus d’un an, dans un monde incertain, il était difficile de tracer de nouveaux plans sur la comète. On a plutôt laissé voir venir ce que la vie nous apportait. Maintenant que c’est le temps des vacances, des longues journées et des rythmes différents, il est temps d’interroger nos envies. Pour se sentir pleinement vivant, que faut-il mettre dans nos vies ? 

Et qu’on ne nous fasse plus la leçon ! Désormais, quand un politique ou une personne de pouvoir nous dira que ‘ce n’est pas possible’, on ne pourra plus les croire…  L’histoire récente nous l’a prouvé.