Culture

Le 31 octobre 2012

« Serpents », une exposition multiforme supervisée par Emmanuel Magne

Image costume de Courtol

Dès que le thème de l’exposition a été évoqué, nous avons remarqué un certain rejet. L’animal dérange et effraie, constate le commissaire d’exposition, et cela ne date pas d’hier. J’ai découvert le serpent il y a deux ans, poursuit l’Emmanuel Magne, avec le costume de Jean-Baptiste Courtol (1834-1902) issu des collections du musée Crozatier. Ce vipéricide célèbre au Puy-en-Velay s’était confectionné un habit cousu de plus de 900 peaux de serpents pour faire la démonstration de son savoir-faire. L’homme s’exhibait vêtu de son étrange costume sur la place du Puy, une sorte de préfiguration de performance artistique, interpellant les passants et offrant ses services hors-norme.

Cette pièce, unique dans son genre, raconte une histoire locale mais renvoie aussi à une forme d’universalité : la complexité de notre rapport à la nature, entre rejet et fascination.

Pour autant, le thème du serpent n’est pas réduit à des histoires véhiculant son côté sombre. Il apparait tout aussi fréquemment en présence tutélaire protectrice et guérisseuse. Même si on le relie à l’histoire biblique, où il se serait fait l’avocat du diable, poussant le couple originel à croquer le fruit de la connaissance, le serpent est aussi le symbole qui nous rappelle notre capacité à raisonner, à peser le pour et le contre, le libre arbitre qui peut trancher entre deux options contradictoires, ou accepter cette dualité comme partie intégrante de notre nature humaine.

Image serpents

L’œuvre de Joana Vasconcelos répond au costume de Courtol. Elle offre à voir deux céramiques habillées d’une parure en crochet, une double peau de coton noire pour l’une et blanche pour l’autre ; se regardant dans les yeux, ces deux serpents s’affrontent-ils ou entrent-ils dans une danse intime ? L’artiste portugaise avait laissé carte blanche à l’équipe du musée pour la mise en scène de cette pièce, sa seule exigence étant de faire ressentir la tension entre les deux serpents. Le face-à-face du noir et du blanc, troublant, rend bien cette idée de complémentarité contradictoire

De l’antiquité à nos jours, la figure du serpent traverse les civilisations et les arts. On l’imagine souvent froid et gluant, comme pour mieux le dépeindre en antithèse de l’homme. Il existe pourtant autant d’histoires présentant le serpent comme un être maléfique que comme un être bienfaisant. L’exposition Serpents du musée Crozatier associe des œuvres de différentes époques, des amphores grecques à l’art déco et contemporain, des objets usuels ou rituels aux flûtes d’histoire naturelle, ces bocaux remplis de liquide dans lesquels sont conservés d’étranges spécimens. Fascinant.

Exposition Serpents – Du 27 novembre 2021 au 18 septembre 2022 Musée Crozatier Le Puy-en-Velay

Légendes

 – Photographe belge Carly

– Un peau à peau qui illustre la réconciliation de l’homme et du serpent.

– Instrument de musique, ancêtre du basson, fabriqué à Villefranche-de-Rouergue au XIXè siècle. Un dispositif sonore permet d’entendre sur place le son de l’instrument.

– Ses enroulements sont autant de circonvolutions qui se prêtent aux arts décoratifs. Un grand bassin de Gisèle Garric réalisé spécialement pour l’exposition Serpents. On est bluffé par le réalisme de l’effet humide et luisant.

– Objets rituels de protection : canne de sorcier, fauteuil de guérisseur et pierres à venin locales…

– Serpentine ?  Œuvre créée spécialement pour cette exposition de la céramiste Arlette Simon, installée au Chambon-sur-Lignon.

– Nikky de Saint Phalle

– Fauteuil. Le serpent a une présence forte dans son œuvre.

– Kate MccGwire

– Sculpture d’enroulement gravée d’un motif de plume de faisan.

– Pierres à venin. Bien connues en Ardèche et Haute-Loire ; portées par les humains ou autour du cou des animaux, elles faisaient office de protection, ou bien en tisanes et applications locales si on s’était fait mordre. Le musée recherche des trousses de pierre à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

PRIX de l’Inspiration en ESS 2023 Publi-rédac

Entreprendre, Ecolothique

Le 06 janvier 2023

PRIX de l’Inspiration en ESS 2023

DONNONS DU SOUFFLE À VOS INITIATIVES ! Vous êtes un acteur de l’Economie Sociale et Solidaire ? Vous portez un projet utile et innovant pour votre territoire ? Du 15 décembre 2022 au 31 janvier 2023, participez à la nouvelle édition des Prix de l’Inspiration en ESS organisée par la Fondation Crédit Coopératif. Parce que […]

Le bien-être des personnes âgées : une priorité pour le Département Publi-rédac

ETRE BIEN

Le 15 décembre 2022

Le bien-être des personnes âgées : une priorité pour le Département

Permettre aux plus de 60 ans de pouvoir vivre où elles souhaitent, dans le confort, la confiance, la sécurité et la solidarité : une mission prioritaire que s’est fixée le Département. La collectivité investit, en effet, chaque année plus de 40 millions d’euros pour anticiper la perte d’autonomie chez les séniors. Maison Départementale de l’Autonomie, […]

Association Air De Famille Publi-rédac

Entreprendre, Associations, Parentalité

Le 02 décembre 2022

Association Air De Famille

VOUS AIMEZ TRAVAILLER AVEC LES ENFANTS ?  NOUS RECRUTONS Vous aimez travailler avec les enfants ? Cette annonce est pour vous. Notre association regroupe des familles qui se sont donné pour mission d’accueillir chez elles, pendant les vacances scolaires ou le temps d’un week-end, des enfants qui vivent, tout ou partie de l’année, dans ce […]

Menuiserie Savel Publi-rédac

Ma maison

Le 01 décembre 2022

Menuiserie Savel

La menuiserie Savel, à Yssingeaux et Vazeilles-Limandre.

<strong>AVEC AUDIO SOLUTION, SAVEZ VOUS QUE LES APPAREILS AUDITIFS PEUVENT ÊTRE PRIS EN CHARGE À 100% ? </strong> Publi-rédac

ETRE BIEN

Le 10 septembre 2022

AVEC AUDIO SOLUTION, SAVEZ VOUS QUE LES APPAREILS AUDITIFS PEUVENT ÊTRE PRIS EN CHARGE À 100% ? 

La réforme 100% santé PUBLICOMMUNIQUÉ Entretien avec Amélie Joly, Alexandre Pradines, Jean Benoît Proriol et Jean-Baptiste Revel. Audioprothésistes D.E. chez Audiosolution. Pouvez-vous expliquer la réforme100 % santé en audioprothèse ? L’objectif de cette réforme est de rendre l’appareillage auditif accessible à tous. Le coût des aides auditives du panier 100 % santé est intégralement pris en charge par […]