VOS AVIS :

Thierry

« La place des éoliennes est à coté des sites urbains. Il y a encore en France des zones où le paysage, véritable richesse essentielle, est préservé. L’éolien, élément perturbateur, saccage le patrimoine paysager et historique, ainsi que le littoral pour les projets en mer. Pourquoi ne pas réserver ce type de mobilier pour les zones géographiques où l’empreinte de l’Homme est déjà marquée ? Il est temps d’arrêter le politiquement correct qui sévit dès qu’il s’agit d’écologie. »Pour lire la suite des articles, cliquer sur les trois points suivants

Véronique

« Je n’ai rien contre les éoliennes,  mais je  trouve que c’est idiot que l’énergie rapporte à des groupes d’actionnaires privés. Et l’on devrait consommer ici l’énergie que l’on produit avec nos éoliennes. »

Willy Guieau, suggestion d’élu :

« La ressource « vent »  pourrait profiter aux habitants du territoire concerné, par exemple par le biais d’un actionnariat local. »

Josette

« C’est le coté exceptionnel de l’éolienne qui peut la rendre acceptable. Imaginez des vierges du Puy partout en France ou plusieurs tours Eiffel… des éoliennes éparpillées banalisent le paysage. »

Rose

« On devrait appliquer le principe de précaution avant d’accorder des permis de construire proches des habitations. Le son d’une éolienne est perceptible à 400 mètres et  les infrasons pourraient être nuisibles à la santé jusqu’à 1500 mètres. En fait,  on ne connait pas encore les incidences réelles de telles implantations. »

René VALLA, président de l’APPEM, Association de Préservation des Paysages Exceptionnels du Mézenc, à l’origine de nombreuses recours en justice contre l’implantation d’éoliennes : « après un débat et avoir rencontré tous les maires de la communauté de communes du Mézenc, nous avons pris la position suivante : pas d’éoliennes industrielles – plus de 100 mètres de haut  – au dessus de 1000 mètres d’altitude. Cela laisse de la place pour en implanter et préserve les paysages exceptionnels, source de développement durable ! »

+ d’infos : APPEM

Tél. : 04 71 65 09 72