Quand on nait avec un handicap, il n’est pas rare que notre parcours de vie ne se charge de nous en donner un ou deux de plus… Avec l’école, pas adaptée à des profils atypiques, la rupture arrive très tôt. En entrant dans le monde du travail sans avoir acquis les apprentissages essentiels, évidemment sans aucun diplôme, la personne en situation de handicap connait de longues années sans activité professionnelle, et quand elle trouve parfois un emploi, il n’est pas rare qu’elle reçoive en prime brimades et vexations.
Pourtant, le handicap peut aussi forger un caractère, développer l’opiniâtreté et la capacité d’adaptation.

STRADAD’ICI – L’ATELIER DU RESERVOIR from YMEDIA on Vimeo.

« Je suis complètement convaincu que des personnes avec des handicaps même lourds peuvent rendre de grands services aux entreprises. »
Yvan Mialon, dirigeant de l’entreprise adaptée l’Atelier du réservoir en témoigne. « Les entreprises partenaires sont souvent surprises par le soin que nos salariés apportent à leur travail. Les personnes en situation de handicap que l’on met à disposition de nos partenaires ( ils préfèrent définir ainsi leur relation au lieu de parler de business) s’investissent plus que les salariés en poste. Il arrive même qu’elles soient plus productives ! » L’atelier du réservoir compte 90 personnes dont plus de 80 % sont en situation de handicap. Son challenge quotidien c’est de trouver des entreprises, des collectivités et des particuliers qui les feront travailler. « C’est d’autant plus difficile que le handicap souffre d’une mauvaise image, il fait peur. » Une réticence qu’Ivan Mialon n’a personnellement jamais ressentie. Quand il démarre comme encadrant espace vert sur le site de St Germain Laprade, il ne se doute pas qu’il deviendra un jour le dirigeant de cette PME ! C’est grâce à son savoir-être, à sa fibre sociale et à sa capacité à encadrer ses équipes qu’il est nommé à ce poste à responsabilités. Il apprend à gérer une entreprise adaptée, c’est à dire «  une entreprise comme les autres, mais avec une finalité sociale. Nous avons une obligation de résultat économique tout en ayant comme mission d’accompagnement de nos salariés et d’adaptation des postes aux différents handicaps. »
DSC02619
« Les tâches que nous effectuons en sous traitance sont très variées, parce que nos salariés sont en fait très adaptables. »
Sur les deux sites de l’Atelier du Réservoir, à Saint Germain Laprade et à Sainte Sigolène, de multiples activités : du conditionnement sous blister ou sous film souple pour de la puériculture, le secteur automobile, de la parapharmacie, de l’industrie ; du perçage, fraisage, montage de pièces mécaniques…
Si l’entreprise adaptée répond à des demandes de sous-traitance aussi diverses, c’est pour avoir un choix de postes de travail qui puisse répondre à un maximum de handicaps différents : ils font du perçage de tétines, du conditionnement de spatules, de l’ébavurage de pièces pour CVA Silicone à Saint Vidal, ils assemblent des gammes de couteaux pour une coutellerie de Thiers, ils font aussi du contrôle de pièces mécaniques, de l’ébavurage et du montage notamment pour Siplast Injection. Les entreprises commanditaires sont de tous horizons, elles ont en commun une fibre sociale plus développée que la plupart : Celnat, Révolution R, La Caf ou PAJ Emploi pour n’en citer que quelques-unes.

Sortir d’un milieu protégé – l’atelier – pour un milieu «  ordinaire «  l’entreprise, la collectivité, le travail pour un particulier
Certaines tâches ne peuvent pas être sous traitées dans les ateliers, c’est l’occasion pour le salarié de découvrir un autre milieu, d’autres collègues, d’autres activités. L’objectif final est d’être embauché dans l’entreprise où a lieu la mise en disposition, mais il est bien rare que ce soit le cas. Au moins, pendant cette période à l’extérieur, la personne aura pris confiance en elle, en ses capacités, comme à chaque fois qu’il y a prise de conscience de leur savoir-faire. Les prestations de services pour les entreprises comme pour les particuliers aussi modestes soient elles, sont autant d’occasions de confronter la capacité d’adaptation au réel : numérisations de documents, nettoyage de locaux, entretiens et petites créations d’espaces verts
Si la loi oblige toute entreprise d’au moins 20 salariés depuis plus de 3 ans d’employer des travailleurs handicapés, Yvan Mialon préfère insister sur les avantages d’une telle coopération ; «  On peut faire plein de belles choses utiles pour l’entreprise comme pour le salarié »
et si vous êtes un particulier, vous avez sûrement quelques menus travaux à leur confier.

Logo St Germain

L’atelier du réservoir
SARL avec pour actionnaire unique l’ADAPEI de Haute Loire
Atelier protégé crée en 1996
Avec le changement de la loi sur le handicap en 2005, l’atelier devient entreprise adaptée. Elle passe d’un milieu médico-social protégé au milieu «ordinaire», c’est à dire une entreprise à part entière dans le champ concurrentiel dont la mission est d’accompagner vers l’emploi des personnes en situation de handicap.
90 salariés
Diverses activités de sous-traitance dans les ateliers protégés de Saint Germain L. et Sainte Sigolène
Mise à disposition de salariés (accord avec la DIRECCTE)
Prestations diverses pour entreprises, collectivités et particuliers
04 71 02 01 42 61
www.atelierdureservoir.fr