Serge GAY a construit sa maison sur les principes des maisons bio-climatiques et des maisons passives. Pour lire la suite de l’article, cliquer sur les trois points suivants

Il a opté entre autres pour une isolation paille, des panneaux photovoltaïques, un puits canadien, des baies vitrées triple vitrage au sud.. Cette merveille de bon sens s’intègre parfaitement dans le paysage et le patrimoine architectural traditionnel de Saint-Jeures (43). Elle est tellement passive que son concepteur prend même en compte l’apport calorifique des habitants dans ses calculs énergétiques ! 100 Wh par personne, une subtilité… qui lui permettra de se passer de

chauffage toute l’année.