H2B_2727_gent_jaune3

© Hubert de Bonneville

H2B_2728_gent_jaune6

© Hubert de Bonneville

H2B_2727_gent_jaune2

© Hubert de Bonneville

La Gentiane jaune, une robuste montagnarde

La Gentiane jaune, une robuste montagnardeLa plupart des gens la connaissent. Pour moi, cette grande plante évoque les paysages de montagne, l’air pur et les grands espaces – quand je la vois, je m’attends à voir surgir Heidi et son grand père !

Gentiana lutea est une plante robuste qui pousse dans les prairies et en lande d’altitude : chez nous, en Margeride, dans les massifs du Mézenc et du Meygal. Vivace, elle peut vivre jusqu’à 50 ans et fleurit rarement avant sa dixième année. Sa tige simple s’élève à plus d’un mètre en été. Ses feuilles opposées, ovales et entières ont 5 à 7 nervures longitudinales bien marquées. Celles du sommet forment des sortes de coupes dans lesquelles s’épanouissent de nombreuses fleurs jaunes en étoile. Le nombre de pétales n’est pas fixe, le plus souvent de six, il peut être compris entre cinq et neuf. A maturité, la fleur fait place à un fruit ovoïde aigu contenant de nombreuses graines ailées (plusieurs milliers par an pour un seul pied).

GENTIANE

Elle n’aime pas perdre la tête et vous ne la trouverez jamais dans les prairies de fauche. Si vous deviez la couper, laissez toujours les deux bouquets inférieurs sur la tige sinon vous la condamneriez irrémédiablement.

En fleurs, la grande Gentiane ne peut être confondue avec aucune autre. Mais à l’automne – saison de récolte de sa racine – et au printemps, elle peut confondue avec le Vérâtre blanc (Veratrum album). Ce dernier est une plante très toxique qui pousse dans les prairies humides et dont les feuilles, plissées entre les nervures, sont alternes (voir photo) et poilues.

Propriétés   Sa racine est un fébrifuge très actif et un tonique-amer très efficace. Avant l’introduction du quinquina au XVIIe siècle, elle était la plante fébrifuge la plus utilisée en Europe. Elle est également apéritive et digestive et vermifuge.

La récolte de la racine demande un certain savoir-faire et, comme on l’a vu plus haut, il vaut mieux ne pas la confondre avec le Vérâtre. Physiquement, elle est difficile à extraire. Les plantes doivent être âgées d’au moins 10 ans et la racine mesure alors plusieurs dizaines de centimètre de diamètre. Evidemment l’arrachage d’un plant entraîne sa destruction. C’est pour cette raison que la Gentiane est la seule espèce locale que je ne récolte pas moi-même, je préfère l’acheter aux professionnels qui la cueillent dans le respect du milieu naturel et de la ressource.

 

RECETTE  : boisson à base de racines de gentianeJus de racines de gentiane

Voici la recette d’une boisson à base de racines de gentiane que l’on boira, toujours avec modération, au début de repas pour ouvrir l’appétit ou bien après, pour faciliter la digestion. La quantité de racine est à moduler en fonction de votre goût pour l’amer.

1,5 L de bon vin blanc

5 g de racine sèche

Quelques écorces d’oranges

4 à 5 cuillères à soupe de sucre

1,5 verre d’alcool de fruit

 

Mettre les ingrédients dans un bocal. Laisser macérer trois semaines. Goûter et ajouter du sucre si nécessaire. Filtrer et mettre en bouteille.

Cette boisson se bonifie avec le temps.