Recette de base du mélange chaux/chanvre
Les conditions optimales pour un chantier chaux-chanvre ? Une température supérieure à 12°, moins de 70% d’humidité et une certaine maîtrise. Strada est là pour vous aider !
Nous vous livrons la recette de base du mélange chaux-chanvre et des conseils de mise en oeuvre.


ingrédients : 2 sacs de 35 kg de chaux hydraulique pour 100 litre de chanvre sec.
A savoir : le chanvre est l’isolant, la chaux le liant. Comme cette dernière conduit l’humidité et le froid, plus on en met, moins on isole ! Notre artisan vous conseille donc de réduire au maximum la quantité de chaux, mais souligne aussi la difficulté de mise en oeuvre… mieux vaut avoir le bon geste du «jeté».
Le support : propre et sain, humidifié, de préférence murs en pierre. ( ciment lisse et aggloméré, aie aie aie…)

 

Le mélange :
Dans une bétonnière, mettez 30 l d’eau, puis un sac de chaux, laissez mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et lisse.
Rajoutez environ 50 l de chanvre, laissez mélanger, remettez 5 à 7 litres d’eau. (le mélange de la première couche doit être plus liquide).
Pour finir, rajoutez les 30 derniers litres de chanvre.
Comptez 35 à 40 minutes de malaxage.
Sortez la «colle» de la bétonnière pour la déposer dans la brouette et laissez reposer 10 minutes.

Application sur maçonnerie pierre
Dépoussiérez et humidifiez le mur.
Transvasez votre mélange par petites quantités dans une gamate (une auge de maçon) et jetez !
Les plus pros travailleront avec taloche et truelle, mais on peut aussi mettre la main à la pâte : moins classe, mais efficace. Comme la chaux est un produit irritant, penser à protéger vos mains et vos yeux.

Je travaille par application de couches successives d’environ 4cm. La première couche « d’accroche» est plus fine : on mets 2 cm de mortier de partout, un mortier plus liquide avec quelques brins de paille, on attend que ça sèche et que la prise se fasse, que ça tienne bien au mur.
Ensuite, on peut passer 2 ou 3 couches par jour, les premières prennent plus vite. dans tous les cas, il ne faut pas dépasser 6 cm par jour, sinon ça se casse la gueule… et encore, 6 cm c’est dans des conditions optimales…

Comptez deux mois de séchage.

La finition : Elle dépend de vos goûts et de vos finances.
Le plus économique c’est de se contenter d’une dernière couche lissée à la truelle, pour un aspect brut. Vous pourrez ensuite passer un badigeon. Si vous souhaitez un enduit, on vous conseille de passer la dernière couche de mélange chaux-chanvre à la taloche, sans trop lisser pour que la finition puisse s’accrocher sur les aspérités.

l’artisan : Pierre Hequet, de Pierre et Chaux, 04 71 00 76 26