Sun Trip  8000 km en vélo solaire sans assistance de Chambéry au Kazakhstanlogo-the-sun-trip

Parti le 11 juin du Puy en Velay, Sylvain Machefert a lâché le Sun Trip le 20 juillet, 2 000 km plus loin, mais pas son guidon. Il est revenu en tricycle solaire en prenant du bon temps par des routes de traverse. Fin septembre, il reprenait son travail à SEGECO. « Si je ne suis pas allé jusqu’à Astana au Kazakhstan, l’objectif du départ, je n’en ai pas moins parcouru 5700 km sur mon vélo, j’ai fait de la musique et de nombreuses rencontres. »  Il évoque avec nous ces moments vécus intensément.

Les pannes réparées seul ou en toute convivialité avec les copains de course ou gratuitement au hasard d’un garage. Une seule crevaison, mais des boulons cassés ou perdus, le dérailleur qui… déraille, le manque d’énergie dû aux panneaux solaires malmenés par les routes dévastées de Roumanie et de Serbie ou inondées en Bulgarie, la dizaine de rayons changés, le choc contre le passage à niveau non détecté…

Le peu de propositions d’hébergement dans les pays traversés. Une seule en France, alors il doit passer la nuit dans un hôtel, un camping ou en bivouac solitaire.

Le meilleur souvenir de ce joueur d’accordéon, de kaval, de tamboura, de piano : le stage de musique des Balkans en Crête, effectué pendant son retour.

 

Où en sont les copains ? Facebook lui a permis de garder le lien et de mesurer l’avancée de Raf Van Hulle, le vainqueur belge, talonné tout au long des 8 000 km par Jorge Moïta, qui couvrira 200 km/jour sans le rattraper et arrivera 27h plus tard avec son tricycle couché et l’énergie solaire captée par 3m2 de panneaux photovoltaïques, un système mis au point par Ernerjit, une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables basée à Issoire.

La québécoise Anick-Marie Bouchard, plus branchée par l’auto-stop que le cyclisme, – le vélo, c’est pas son truc ! – prouve qu’on peut partir de zéro et devenir un héros : 80 jours plus tard, elle sera à l’arrivée ! Seule femme en solitaire, elle ne cesse d’entendre « Mais il est où, ton mari ? ». Ce à quoi elle répond : « Pas de mari, pas de problèmes ! ».

 

Les projets de Sylvain sont bien français : la découverte du Périgord cet été avec deux participants du Sun Trip : Lionel Candille, dit le vendeur de glace, à cause du look de son vélo, et Cédric Vinatier , ardéchois-voyageur, spécialiste de la production électrique en site isolé. Sylvain rappelle que dans cette aventure il n’y a pas eu deux catégories, les valides d’un côté et les invalides de l’autre… Il n’y avait que des aventuriers lancés dans un même défi. Rien à voir avec le Tour de France qui se déroulait en même temps : une organisation de malade… » !

SAM_0449 ça glisse pas!! 2013

 

 

 
Parti le 11 juin du Puy en Velay, je suis revenu de mon aventure à vélo électro-solaire le 17 septembre après avoir traversé l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Serbie, la Roumanie, la Bulgarie, la Turquie, la Grèce et à nouveau l’Italie.

MASTER STRADA SYLVAIN MACHEFERT – 1080P from YMEDIA on Vimeo.