Le 27 janvier 2023

Au 4 puissance 3 de Monistrol-sur-Loire, les bonnes idées ne se trouvent pas seulement dans la tête des cinquante entrepreneurs qui utilisent le service de coworking. La visite menée par Stéphanie et Damien Brunon, concepteurs de cet espace collaboratif dans l’air du temps, nous a fait découvrir un bâtiment d’une belle sobriété. Nous en avons recensé quelques aspects, choisis pour leur simplicité et leur faible coût, qui pourraient inspirer les lecteurs de STRADA.

La forme en U
Elle dirige les mouvements vers son centre, un espace de convivialité, passage obligé pour rejoindre les bureaux, l’entrepôt, le copieur… C’est aussi le lieu où l’on se retrouve pour boire un café, déjeuner, ou s’installer le temps d’une pause dans un fauteuil confortable avec une revue ou un livre déniché dans la bibliothèque participative. La longueur impressionnante de façade pour 400 mètres carrés de surface de bureaux permet à chaque bureau de bénéficier d’un apport de lumière, directe et indirecte, par les fenêtres donnant sur l’extérieur mais aussi grâce au couloir vitré qui
court le long de la structure.

 

Le plafond, un simple pare-vapeur noir
Les concepteurs malins ont trouvé une solution pour se passer du faux plafond standardisé et faire baisser le prix de la construction.
Ils ont déniché un pare-vapeur noir, sans l’impression publicitaire du nom du fabricant, et qui l’autorise donc à rester apparent. En terme d’acoustique aussi cette membrane est intéressante, elle a une bonne capacité d’absorption du son.

Le choix du tout apparent
Où faire passer les câbles et tuyaux sans faux plafond pour les dissimuler ? Le choix du tout apparent évacue la question. L’électricité, simplifiée au maximum, se décline en câbles noirs dans des goulottes qui sont de simples grilles suspendues, très ajourées. Les tuyaux de la VMC ajoutent lignes et points de fuites esthétiques. Le style industriel a de la gueule.

La flexibilité
Aujourd’hui le cowork de Monistrol-sur-Loire héberge 10 bureaux privatifs, 500 m2 d’entrepôt, et deux open-spaces, mais si besoin cette répartition peut changer. L’ensemble peut se transformer par exemple en deux grands plateaux, simplement en déplaçant ou en ôtant les cloisons amovibles.

Plus qu’économe
Damien Brunon est particulièrement pointu sur les questions énergétiques, il est par ailleurs installateur de centrales photovoltaïques.
« Bien isolé, le coût d’exploitation d’un tel bâtiment est faible. En optant pour un matériau en fibre de bois, le déphasage thermique est meilleur qu’avec un isolant classique et en toiture sous les panneaux photovoltaïques, nous avons mis en œuvre une membrane d’étanchéité de couleur blanche qui reflète le rayonnement solaire au lieu de l’absorber comme le ferait une membre noire. Été comme hiver, les deltas de températures sont gommés », explique-t-il. Les jours les plus chauds, le dispositif est complété par le fonctionnement de la VMC qui va chercher l’air frais de la nuit pour l’amener à l’intérieur. L’éclairage est à LED. Le chauffage est au gaz et ne gère pas d’eau chaude sanitaire, inutile pour ce bâtiment à destination professionnelle. Au final, le bilan énergétique est positif.

 

 

Une déco sans fioriture
La déco, c’est le domaine de Stéphanie. « Ce n’est pas mon métier, mais je voulais un lieu où les gens se sentent bien, pas trop typé pour plaire à tout le monde. » C’est réussi. Le mobilier est à base d’éléments de récupération détournés de leur destination d’origine. Ici, des caisses de bois pour les étagères, là, des boisseaux de cheminées pour ranger les livres. Un touret de fils électriques fait office de table basse. En revanche, les chaises et les tables de travail sont de qualité professionnelle pour garantir le confort.

 

 

 

 

 

La touche artistique
Florent Sarda, artisan local installé aux Villettes, a prêté un mobilier d’exposition de sa création, dans l’esprit de ‘récup’ prisé par les tenanciers du 4 puissance 3, principalement du bois et du métal. On aime ses sculptures trônant dans le jardin terrasse abrité des vents au coeur de la structure.

 

Coworking de Monistrol sur Loire
www.4puissance3.com– 06 50 53 67 78

 

JA

A découvrir

EXPOSITION PEUPLE KALASH DE L’HIMALAYA

Recommandation

Du 04 septembre 2022 au 27 janvier 2023

Activités

EXPOSITION PEUPLE KALASH DE L’HIMALAYA

Avec Jean Yves loude et Viviane Lièvre nous avons le plaisir de vous présenter l’exposition Peuples Kalash de l’Himalaya dans un lieu historique de la passementerie. un vernissage est organisé ainsi qu’une projection du film de Viviane Lièvre. Nous vous rencontrerons avec plaisir autour des photos, dessins, objets exposés

Saint Jean Bonnefonds (42) - La Maison du Passementier

Dans la forêt

Recommandation

Le 10 février 2023

Spectacles

Dans la forêt

Lecture théâtralisée Production de la Cie La Sauvage, Dans la forêt, lecture théâtralisée, nous ramène au plaisir de l’histoire contée au coin du feu ou à la belle étoile. Hélène Bertrand, comédienne, lit dans un carnet comme un journal intime, l’histoire de Nell, jeune femme de 18 ans qui vit seule avec sa sœur dans une maison familiale au bord de la forêt californienne.

Auditorium Cziffra, place Lafayette, 43 160 La Chaise-Dieu 18:30

CAFE PHILO

Recommandation

Le 07 mars 2023

Activités

CAFE PHILO

La question du genre n’entraine t elle pas une sorte de confusion dans notre pensée et dans notre comportement surtout quand elle est marquée par une radicalité qui semble vouloir gommer toute sorte de différence entre les êtres humains ? La question du genre est une question contemporaine qui semble attiser toute sorte de débats. Elle est évoquée souvent de manière affective et passionnelle. Comment peut on en faire une question philosophique en gardant un distance de juste mesure et sans tomber dans la radicalité ?

YSSINGEAUX (43) à la médiathèque de la Grenette 18:30