Du 09 avril 2018 au 13 avril 2018

Gîte de groupe de Montmoirat, commune d’Autrac

De 10:00 à 17:00

  La terre est le cœur de ce stage, l’écriture est son deuxième cœur. Au fil des jours, soutenus par des propositions d’écriture, attentifs aux traces et aux gestes des anciens, nous creusons ce qui nous fait terre, fertile. Accompagné par Jean-Jacques Gentil, potier, nous expérimentons la terre que l’on frappe, pétrit, écrase, le geste des mains pour aplanir, pour incruster, pour donner forme, peu à peu les argiles nous font basculer en création. L’écriture se nourrit aussi des gestes, du corps engagé, de toutes les terres qui nous façonnent, que l’on traverse. Au fil des jours, un texte s’écrit, des signes se gravent.   En fin de stage, on coud les pages du livre, les mots sont inscrits sur les pages, les signes sur la plaque d’argile incrustée en couverture.   : Gîte de groupe de Montmoirat, commune d’Autrac (Haute Loire) Situé à la lisière du Cézallier, le gîte de Montmoirat comporte 4 chambres de 2 à 5 lits, deux salles communes ainsi qu’un espace extérieur ouvert sur le paysage. : de 6 à 11 participant-es. : igor chirat, de l’association Tisseurs de Mots Jean-Jacques Gentil, potier à Chadecol   : 450 euros + adhésion 2018 à l’association Tisseurs de Mots. Ce tarif comprend : l’hébergement en gîte de groupe et le petit déjeuner et l’intervention en atelier d’écriture   Siège social : Hôtel de Ville, Place Lafayette à Brioude

A découvrir

Dans la forêt

Recommandation

Le 10 février 2023

Spectacles

Dans la forêt

Lecture théâtralisée Production de la Cie La Sauvage, Dans la forêt, lecture théâtralisée, nous ramène au plaisir de l’histoire contée au coin du feu ou à la belle étoile. Hélène Bertrand, comédienne, lit dans un carnet comme un journal intime, l’histoire de Nell, jeune femme de 18 ans qui vit seule avec sa sœur dans une maison familiale au bord de la forêt californienne.

Auditorium Cziffra, place Lafayette, 43 160 La Chaise-Dieu 18:30

CAFE PHILO

Recommandation

Le 07 mars 2023

Activités

CAFE PHILO

La question du genre n’entraine t elle pas une sorte de confusion dans notre pensée et dans notre comportement surtout quand elle est marquée par une radicalité qui semble vouloir gommer toute sorte de différence entre les êtres humains ? La question du genre est une question contemporaine qui semble attiser toute sorte de débats. Elle est évoquée souvent de manière affective et passionnelle. Comment peut on en faire une question philosophique en gardant un distance de juste mesure et sans tomber dans la radicalité ?

YSSINGEAUX (43) à la médiathèque de la Grenette 18:30