PLANTE SAUVAGE

Malva sylvestris, Malvacées

En quelques mots

La mauve sylvestre est une plante commune qui aime les sols riches en nitrate. Elle dresse ses tiges ramifiées jusqu’à 1 m de haut dans les jardins et les lieux incultes aux alentours des habitations. Bisannuelle, elle fleurit de juin à septembre. Ses grandes fleurs à cinq pétales, larges de 2,5 à 4 cm, échancrés au sommet, sont roses veinées de violet ; les abeilles en suivent les traits, sortes de lignes de mire, pour trouver leur pitance et, au passage, assurer la pollinisation. Les feuilles rondes sont échancrées, à nervures palmées (comme une main !). Le fruit est une sorte de disque plat qui, à maturité, se sépare en portions, d’où son surnom de fromageon.

On peut confondre la mauve sylvestre avec d’autres mauves sauvages, mais elles ont des vertus identiques.

Confusion possible

La mauve à feuille ronde (Malva rotundifolia) a des feuilles rondes à lobes peu profonds, des fleurs pâles et possède des tiges rampantes. La mauve musquée (Malva moschata) a des feuilles polymorphes : celles de la base sont rondes et lobées, les autres sont finement découpées.

Chez la famille des Malvacées, les étamines sont soudées à la base par leur filet et forme, au centre de la corolle, une colonne chevelue très caractéristique qu’il est facile d’observer à l’œil nu sur les grandes fleurs de la rose trémière.

Propriétés médicinales

Toute la plante est riche en mucilages ; si vous mâchez longuement une feuille vous sentez en bouche ces substances visqueuses très douces. Grâce à eux, la mauve est émolliente, calmante, pectorante, rafraichissante et laxative. On utilise de préférence les fleurs en infusion, plus riches en mucilages que les feuilles, et les racines en décoction.

Par voie interne

La mauve calme les inflammations des voies respiratoires (bronchite, toux, grippe, asthme…) et aussi celles des voies digestives et urinaires. La plante est un laxatif efficace et doux que l’on peut utiliser chez l’enfant.

En usage externe

Elle soulage les inflammations de la peau et des yeux ainsi que les douleurs de la goutte.

Usage culinaire

La mauve est traditionnellement cuisinée dans de nombreux pays et particulièrement dans l’ensemble du bassin méditerranéen.
Toute la plante est comestible mais ce sont ses parties aériennes qui sont les plus intéressantes. De saveur douce, les jeunes feuilles se mangent en salade. Plus âgées, elles se consomment comme un légume. Leur mucilage permet de remplacer les pommes de terre pour épaissir les soupes. Les fleurs mettent de la couleur dans les salades et peuvent être consommées comme les feuilles.

 

Recette de canapés de mauve

Préparation 
Laver les feuilles. Enlever les nervures centrales trop dures des feuilles de consoude. Hacher grossièrement les deux verdures et les oignons.
Mixer le tout avec l’huile, la sauce soja, le jus de citron et la crème fraîche. Ajouter les ¾ des fleurs, mélanger doucement.
Etaler sur du bon pain et décorer avec les fleurs
réservées. Servir en apéro !

Ingrédients
100 g de feuilles de consoude (voir archives sur
www.strada-dici.com)
50 g de feuilles de mauve + 25 g de fleurs de mauve,
2 oignons, 5 càs d’huile d’olive, ½ càs de sauce soja
6 càs de de crème fraîche, ½ citron.